Encore plusieurs semaines de travaux autour de la rue de Châtelain à Azé

06h00 - 14 avril 2019 - par M.A
Encore plusieurs semaines de travaux autour de la rue de Châtelain à Azé
A gauche, le côté du trottoir exclusivement piétonnier et à droite, la bande de stationnement matérialisée par des pavés à joints enherbés. - © Audrey Mauny

Les riverains de la rue de Châtelain à Azé, commune déléguée de Château-Gontier-sur-Mayenne, vont devoir encore faire preuve d’un peu de patience. Les travaux de restructuration de cet axe structurant avancent cependant bon train et devraient se terminer fin mai.

En moins de six mois, le visage de la rue de Châtelain a considérablement changé. Cet axe très passager fait l’objet de travaux conséquents qui visent notamment à sécuriser la circulation des deux-roues et des piétons.

Pour cela, une voie verte large de trois mètres, en béton, a été créée le long des maisons pour permettre le passage des piétons et des vélos. Cette zone mixte se poursuivra rue de la Grande-Fontaine ; les travaux sont prévus pour 2020.

La rue totalement barrée par tronçon

Les voitures, quant à elles, pourront stationner sur la bande matérialisée par des pavés et leurs joints engazonnés. « Deux arrêts de bus sécurisés ont également vu le jour », complète Patrice Houtin, adjoint au maire délégué.

De l’autre côté de la rue, le trottoir, en gravillons fins, sera réservé aux piétons. « Tout autour, nous agrémenterons l’espace avec de la végétation », rassure l’élu, devant ce paysage aujourd’hui très minéral.

Si pendant plusieurs jours, la rue Chant-d’oiseau a été barrée à la circulation pour que Veolia puisse changer une canalisation d’eau notamment, c’est ensuite la route de Châtelain qui sera en partie interdite.

Le chantier entrera en effet, après les vacances de Pâques, dans sa dernière phase au cours de laquelle, en plus de la Ville pour la création des quatre plateaux surélevés, le conseil départemental de la Mayenne interviendra pour la pose de l’enrobé.

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du 12 avril 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire