Le camping municipal de Craon est-il trop subventionné par la Ville ?

13h00 - 11 avril 2019 - par C.T
Le camping municipal de Craon est-il trop subventionné par la Ville ?
Les investissements et subventions dédiés au camping interrogent l’opposition. - © Haut Anjou

Lors du conseil municipal, mercredi 27 mars, le dossier du camping a été débattu entre la majorité et l’opposition.

Avant de procéder aux votes des comptes et budgets (auxquels l’opposition a voté contre), l’opposition, avec à sa tête Philippe Guiard, a souhaité avoir davantage de renseignements sur le camping. «Lors d’un débat précédent, nous avions dit qu’il serait intéressant d’avoir un zoom sur la fréquentation, sur plusieurs années, afin de connaître l’impact des investissements réalisés sur celle-ci.»

Car Philippe Guiard se dit «inquiet sur les subventions allouées au camping qui continuent à être importantes». Catherine Rayon a indiqué «en cumulé, depuis 2014 (date de la prise de fonction de la nouvelle majorité), ce sont 600 000 € qui ont été fléchés vers le camping. Et là encore, il est budgétisé 80  000 €. De notre époque, les subventions variaient entre 10 000 € et 20 000 €.»

Philippe Guiard souligne : «Nous ne sommes pas pour la fermeture du camping, mais pour connaître les projets et objectifs que vous souhaitez atteindre sur ce dossier et connaître votre projection pluriannuelle car là, nous naviguons exercice par exercice. Peut-on continuer longtemps comme cela avec d’aussi importantes subventions allouées ?»

La majorité y croit et investit

Claude Gilet, maire, a indiqué que «le chiffre d’affaires a très significativement augmenté, que les locations ont fortement progressé. Il faut persévérer dans cette voie et que les animations s’y développent.»

Aucun chiffre n’aura été avancé mais Anne Mévite, adjointe en charge du dossier, estimait les 600 000 € avancés par l’opposition, sur-estimés.
Joël Sabin, adjoint, fera remarquer que l’opposition quand elle était à la tête de la Ville, subventionnait peu le camping «et vous ne faisiez aucun investissement non plus dedans.»

Depuis 2014, la majorité actuelle les a multipliés, avec des nouveaux sanitaires, des chalets rénovés, la création d’une aire de camping-caristes réputée dans de nombreux guides qui amène de nouveaux vacanciers, etc.

«On ne vous reproche rien, on veut juste savoir comment le rendre pérenne», conclura Philippe Guiard. «En continuant ce que nous faisons», a résumé le maire.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire