Lactalis dévoile ses prochains investissements sur le site Celia à Craon

19h00 - 03 avril 2019 - par C.T
Lactalis dévoile ses prochains investissements sur le site Celia à Craon
Eric Dussous (au centre) et ses techniciens ont dévoilé les contours du dossier de demande d’autorisation d’exploiter. - © Haut Anjou

Lors du conseil municipal mercredi 27 mars, éric Dussous, directeur du site Lactalis et Xavier Cleuziou, responsable du service environnement du groupe, ainsi que quatre techniciens, ont présenté leur dossier DDAE (dossier de demande d’autorisation d’exploiter). L’occasion de découvrir les cinq nouvelles installations prévues.

« Nous devions régulariser le dossier. Notre arrêté d’autorisation date de 2002. Or, le site a énormément évolué notamment du fait de la crise qu’on a connue. Le but est aussi d’intégrer dedans nos futurs investissements », explique Eric Dussous.

La volonté de Lactalis est claire : « Il s’agit de pérenniser le site.»

Capacité fromagère quasiment atteinte, des marges pour la poudre

Ce site, a depuis la crise, connu des investissements de douze millions. Il collecte 260 millions de litres de lait de 560 producteurs « auxquels il faut ajouter 25 millions de litres de lait bio pas encore collectés dans le territoire, mais transformés à Craon ». La partie fromagère atteint 14 000 tonnes, pour une capacité de 16 000 tonnes.

A lui seul, « le Chaussée aux moines, qui va fêter ses 50 ans cette année, représente les deux tiers. » 225 personnes y travaillent.

L’activité séchage «a connu une crise, mais nous nous relevons ; nous repartons ; nous avons réinvesti et redonné des garanties». 9 000 tonnes de poudres sont produites pour une capacité de 25 000 tonnes.

« Beaucoup de clients nous ont re-suivis. Il y a une marge importante pour développer l’infantile. 240 personnes travaillent sur cette activité complexe qui s’est encore complexifiée avec la crise. »

Le site compte donc 445 personnes actuellement « contre 550 avant la crise. »

Lire l'article complet dans notre édition du Haut Anjou du  vendredi 29 mars 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire