Supermarchés dégradés à Segré : des Gilets jaunes segréens identifiés par la gendarmerie

10h21 - 22 mars 2019 - par D.A
Supermarchés dégradés à Segré : des Gilets jaunes segréens identifiés par la gendarmerie
Des Gilets jaunes du Segréen ont été identifiés après avoir effectué des dégradations à Segré. - © Photo d'archives.

Une enquête des gendarmes du Segréen a permis d'identifier les auteurs de dégradations sur deux supermarchés de Segré, au début du mois de février. Les individus font partie des Gilets jaunes de Segré.

Dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 février 2019, deux supermarchés de Segré ont été pris pour cible par des personnes masquées. De la mousse expansive a été projetée sur les portes coulissantes du Super U de la Renaissance et injectée sur les pompes de la station-service provocant l’obstruction de plusieurs pistolets de service et rendant donc les pompes touchées inutilisables.

Dans la même nuit, une cinquantaine de chariots de l'enseigne Lidl, située boulevard de Renier, ont également été dégradés par l’injection de silicone dans la fente du consigneur en place sur chaque caddie.

9000 € de préjudice

Les investigations menées par les gendarmes de la Communauté de brigades de Segré-en-Anjou-bleu, après dépôt de plainte des responsables des magasins visés, ont permis d’orienter l’enquête vers un groupe d’individus qui font finalement partie des Gilets jaunes de Segré qui se font aujourd'hui appeler les Mignons segréens.

Les individus sont convoqués devant le tribunal correctionnel d'Angers le 26 septembre 2019 afin de répondre de leurs actes qui ont occasionné un préjudice de 9000 € pour les deux magasins. Deux d’entre-eux font déjà l’objet d’une convocation devant le tribunal correctionnel pour avoir commis des dégradations sur le centre de tri postal de Combrée et monté un mur de parpaings devant la porte d'accès de la sous-préfecture de Segré-en-Anjou-bleu, au début du mois de décembre 2018.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire