Une conférence sur l'impact de nos modes de vie sur le sommeil à Château-Gontier

06h00 - 22 mars 2019 - par S.P
Une conférence sur l'impact de nos modes de vie sur le sommeil à Château-Gontier
Le docteur Michel Desjobert responsable du service de pneumologie du centre hospitalier du Haut-Anjou. - © P.S.

Dans le cadre de la 19e journée du sommeil, le service de pneumologie du centre hospitalier du Haut-Anjou organise, en partenariat avec l’institut national du sommeil et de la vigilance (INSV), une conférence publique, vendredi 22 mars.

Le docteur Michel Desjobert abordera le thème de la campagne Impact des modes de vie sur notre sommeil. Interview.

Selon une étude de l’INSV, les Français dorment 7 h par nuit et un quart se plaignent d’être fatigués. Quel rôle joue le sommeil ?
On dort normalement un tiers de notre vie. Le sommeil a donc des répercussions. Il améliore la fonction du système immunitaire, normalise la tension artérielle, réduit la prolifération des cellules cancéreuses et la croissance tumorale (y compris la leucémie). Il améliore la protection de l’ADN et le balayage des radicaux libres (responsables du vieillissement). Il diminue les risques d’ostéoporose,  de  plaques dans le cerveau (comme celles observées avec la maladie d’Alzheimer). Le sommeil soulage les migraines et autres douleurs. Il améliore la fonction tyroïdienne, la sensibilité à l’insuline et la réduction de poids.

Le sommeil est donc déterminant ?
Oui, c’est le plus vaste champ d’investigation clinique des 50 dernières années. Il est déterminant pour la croissance, la maturation cérébrale, le développement et la préservation de nos capacités cognitives...

Pratique - Conférence publique sur le sommeil ce vendredi 22 mars de 14h30 à 17h30 salle du cloître de l'hôpital Saint-Julien.

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 22 mars 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire