EN IMAGES. Le personnel du centre hospitalier du Haut-Anjou de Château-Gontier dans la rue

15h20 - 19 mars 2019 - par R.G
EN IMAGES. Le personnel du centre hospitalier du Haut-Anjou de Château-Gontier dans la rue
Une quarantaine de manifestants se sont retrouvés devant le centre hospitalier de Châreau-Gontier. - © Haut Anjou

Une quarantaine de personnels du centre hospitalier du Haut-Anjou de Château-Gontier sont sortis dans la rue ce mardi 19 mars après-midi afin de dénoncer des conditions de travail qui se dégradent.

''L'hôpital c'est vital, il nous faut du capital''. C'est l'un des slogans entonnés par les manifestants du centre hospitalier du Haut-Anjou de Château-Gontier ce mardi 19 mars.

A l'appel du mouvement national Public/privé : tous ensemble lancé par les syndicats Sud-CGT, FO et Solidaires, ils étaient ainsi une quarantaine à être mobilisés. La secrétaire Force ouvrière du CHHA met en avant les conditions de travail qui se dégradent au sein de l'établissement.

« S'il est vrai qu'ici à Château-Gontier, on est plutôt protégé on sait très bien que les budgets alloués aux hôpitaux sont à la baisse. Les postes de remplacement pour les arrêts de travail sont de moins en moins pourvus. On est un petit hôpital, on se serre les coudes mais il ne faut pas non plus tirer sur la corde... », lance à l'assistance Christelle Guillet.

Rencontre avec la députée

Pancartes entre les mains et chasubles FO et CGT sur le dos, le cortège est parti depuis la blanchisserie, route de Sablé, pour rejoindre l'accueil de l'hôpital. Il a pris ensuite la direction de l'Ehpad des Marronniers puis le Centre des personnes âgées (CPA) Saint-Joseph.

Pour que leur message ne reste pas vain, des représentants syndicaux rencontreront ce vendredi 22 mars la députée de la deuxième circonscription de la Mayenne, Géraldine Bannier (MoDem). « A l'heure des lois santé et service publique qui ne nous laissent pas forcément très optimistes, on entend lui faire part de notre inquiétude », annonce la secrétaire FO.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire