Méta Bio Energies continue d'investir à Combrée et souhaite renouer le dialogue

14h00 - 11 mars 2019 - par D.A
Méta Bio Energies continue d'investir à Combrée et souhaite renouer le dialogue
De gauche à droite, Raja Tirou et Frédéric Gelz dans l’atelier de transformation des déchets organiques de MBE. - © Haut Anjou

En poste depuis le 2 janvier sur le site de Combrée, Frédéric Gelz, le nouveau directeur de Méta-Bio énergies (MBE), arrive avec un plan détaillé d’actions pour 2019. Il a dévoilé ses priorités lors d’une visite des lieux en compagnie de son équipe d’encadrement.

Le nouveau patron de MBE arrive à Combrée avec une expérience de 24 années dans le groupe Suez et plusieurs installations de valorisation énergétique à son actif. Est-ce un pur hasard ou une nouvelle stratégie ?

Sa prise de fonction coïncide avec la parution de la première lettre d’information de Méta-Bio énergies. Elle est datée de février 2019. Dans l’édito, Frédéric Gelz affiche les ambitions du groupe Suez pour MBE. « Nous poursuivons nos investissements dans le but de réduire les nuisances (bruits et odeurs) au niveau des riverains, d’augmenter la performance énergétique du site, d’améliorer les conditions d’exploitation tout en veillant à la conformité de l’épandage en milieu agricole. »

Un second moteur pour développer l'activité

Dans le plan d’actions pour 2019, la communication avec les acteurs locaux est cité en premier. L’autre objectif de Suez est de mettre en place dès 2019 un jury du nez. 

Article à retrouver dans son intégralité dans le Haut Anjou du vendredi 8 mars 2019, édition papier ou numérique.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire