Les élèves du Conservatoire de Château-Gontier se réapproprient des musiques de films

06h00 - 13 mars 2019 - par R.G
Les élèves du Conservatoire de Château-Gontier se réapproprient des musiques de films
Les élèves travaillent depuis septembre sur ce projet de ciné-concert. - © Haut Anjou

Une trentaine d’élèves du Conservatoire proposeront une représentation particulière au Palace vendredi 15 mars. Ils se sont réappropriés la musique de trois films scandinaves dans le cadre des Reflets du cinéma.

« On est un peu en avance par rapport à l’image. Ce n’est pas grave mais n’hésitez pas à me regarder ». Dans l’une des salles du pôle culturel des Ursulines, Martine Frère donne le rythme à ses élèves. Ils s’appellent Anne, Brice, Marc, Gabriele, Cassandre et Guilhem. Ils sont âgés d’une dizaine à plus d’une soixantaine d’années. Mais à la différence de leurs cours ‘‘habituels’’ de musique de chambre, ils se préparent à relever une expérience particulière.

« Ce projet de ciné-concert je l’avais en tête depuis quelque temps, confie le directeur, Frédéric Mühlhäuser. Et puis c’est finalement l’association Atmosphères 53 dans le cadre des Reflets du cinéma qui nous l’a proposé. »

Les élèves du Conservatoire du Pays de Château-Gontier offriront donc une représentation musicale unique au cinéma Le Palace, vendredi 15 mars (20h30 - 5€). Une trentaine de musiciens en pratiques collectives se sont en effet réappropriés la musique de trois films d’animation scandinaves : Dunder, Pig me et Le grand saut.

Un défi musical à relever

« Pour ne pas être influencée, je n’ai pas écouté les originales », souligne Martine Frère qui travaille avec son groupe sur Pig me, une courte comédie de sept minutes. Les sons de flûte traversière, trombone, violoncelle, piano... se superposent, se suivent. « Attention à bien me regarder », répète-t-elle.

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 8 mars 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire