Le Castrogontérien Jean-Pierre passionné de trains miniatures

06h00 - 24 février 2019 - par S.P
Le Castrogontérien Jean-Pierre passionné de trains miniatures
Jean-Pierre Chesne à l'arrière plan de la rotonde, un bâtiment servant au remisage des locos. - © P.S.

Le saviez-vous ? L’ancien prothésiste dentaire voue une passion sans limites pour les trains. Chez lui, à Château-Gontier, Jean-Pierre Chesne possède trois gares de triage, dont deux de fret, et quelques 100m de voie ferrée. Le tout dans son garage !

« Aux gens que cela intéresse, je fais visiter. » Sur fond de jazz, le Castrogontérien à la retraite, musicien batteur à ses heures, fait partager son amour pour les trains. Quand il entre en scène, c’est comme s’il enfilait tour à tour l’uniforme du chef de gare, du mécanicien, de l’aiguilleur.

Des copies authentiques

Attention, c’est parti ! Le courant est branché. Les locomotives se mettent en action : une Norfolk and western, le Santa Fe, l'Union pacific, l'une des plus vieilles loc au monde, une autre à vapeur qui crache de la fumée, des trains GEP des années 50, des treains de marchandises, et même une réplique du TransEurop Express qui relie Londres à Istanbul, en passant par Paris.

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 22 février 2019.

0 commentaires

Envoyer un commentaire