Des chalets plus spacieux au Village vacances et pêche de Villiers-Charlemagne

10h20 - 21 février 2019 - par R.G
Des chalets plus spacieux au Village vacances et pêche de Villiers-Charlemagne
Le premier adjoint, André Buchot ; le maire, Jacques Sabin et l’architecte, Jean-Louis Chéreau dans l’un des cinq chalets en travaux. - © © Haut Anjou

La Tanche, La Perche, Le Brochet, L’Ablette et Le Vairon. Ce sont les cinq des douze chalets du Village vacances et pêche (VVP) qui sont actuellement en travaux.

Depuis mi-novembre, les entreprises  « en grande partie mayennaises », précise le premier adjoint au maire, André Buchot, s’attellent à l’agrandissement et à la mise aux normes des chalets d’un peu plus de 40 m2 chacun. « Une extension de 13 m2 comprenant une salle d’eau et un WC séparés est aménagée. Par ailleurs, on en profite pour réaliser une meilleure répartition de l’espace avec deux chambres désormais de la même superficie », indique l’élu lors d’une visite de chantier aux côtés de l’architecte et du maire.

Ces habitations en bois disposeront également désormais de volets roulants électriques.

A peine terminés et déjà loués

Très prisés tout au long de l’année par les touristes et les amateurs de pêche, trois des cinq chalets en rénovation se trouvent ‘‘les pieds dans l’eau’’. « Chaque terrasse sera agrandie et accessible pour les personnes à mobilité réduite », souligne le premier adjoint au maire. 

L’éclairage du village vacances et pêche ouvert en 1985 sera lui amélioré avec un passage au LED. Pour une question de sécurité, des saules pleureurs ont été abattus à proximité des chalets. Alors que les six autres chalets restants seront, eux, réhabilités à l’automne prochain, les travaux des cinq en cours doivent être terminés à une date bien précise. « Les locations repartent dès le 1er avril. Nous n’avons donc pas le choix. Tout devra être prêt », annonce confiant André Buchot. Le coût total de cette rénovation-extension des chalets s’élève à 650 000 euros.

Du côté du camping, sur la vingtaine d’emplacements disponibles (caravane, camping-car, tente...), deux tentes bivouac sur pilotis (habitation perchée dans les arbres) seront disponibles pour la quatrième saison. De plus, deux nouvelles tentes bivouac Amazone pourraient venir s’ajouter aux deux déjà en place dès la période estivale.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire