Loto du patrimoine : le manoir de Challain devra d'abord avancer les frais...

14h00 - 21 février 2019 - par D.A
Loto du patrimoine : le manoir de Challain devra d'abord avancer les frais...
Geneviève Karlsson compte bien encore se battre pour recevoir l’aide du Loto du patrimoine (photo d’archives). - © Haut Anjou

La Cour des Aulnays, à Challain-la-Potherie, est l'un des 250 sites français de la liste du Loto du patrimoine. La propriétaire a appris qu'elle devrait d'abord avancer les subventions pour ensuite les recevoir, ce qui lui est impossible...

Début 2019, Geneviève Karlsson a enfin reçu des chiffres sur les premières subventions qu’elle pouvait recevoir par le Loto du patrimoine. Pour rappel, en 2018, son manoir de La Cour des Aulnays, à Challain-la-Potherie, a été choisi dans le cadre de cette opération qui consiste à sauver des bâtiments historiques de France en péril. C’est le célèbre “historien” Stéphane Bern qui la chapeaute en lien avec le ministère de la Culture. Le manoir de Geneviève est justement l’un des 250 sites français sélectionnés pour recevoir une aide financière.

Sur factures acquittées

Aujourd’hui, c’est un autre aspect du Loto du patrimoine qui chiffonne Geneviève Karlsson. Ces aides ne seront « versées qu’une fois les factures acquittées. Donc il faudra avancer les acomptes aux artisans et architectes, puis attendre que les travaux soient faits, puis payer toutes les factures et là, seulement, je recevrai les aides. Et donc parce que je suis pauvre, je risque de ne pas pouvoir toucher ces aides qui visaient justement les monuments historiques en péril, nécessitant travaux et n’ayant pas les moyens... »

La suite de l'article à retrouver dans le Haut Anjou du 15 février 2019, édition papier ou numérique.

0 commentaires

Envoyer un commentaire