Château-Gontier : un conseil de surveillance « exceptionnel » au centre hospitalier du Haut-Anjou

17h00 - 13 février 2019 - par R.G
Château-Gontier : un conseil de surveillance « exceptionnel » au centre hospitalier du Haut-Anjou
Jean Arthuis est le président du conseil de surveillance du centre hospitalier du Haut-Anjou. - © - © Haut Anjou

Le président du conseil de surveillance de l'établissement, Jean Arthuis, entend ce vendredi 15 février dresser le bilan des trois années de Groupement hospitalier de territoire (GHT).

Le président du conseil de surveillance du centre hospitalier du Haut-Anjou réunit ce vendredi 15 février « un conseil de surveillance exceptionnel pour faire le bilan de trois années de Groupement hospitalier (GHT). Bilan d’autant plus nécessaire que le conseil des ministres vient d’approuver le projet relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé ».

Jean Arthuis ajoute : « Nous sommes dans un moment crucial qui conditionne l’avenir de notre pôle de santé. Hormis le caractère inutilement intégratif et chronophage de sa gouvernance, nous devons nous interroger sur le modèle départemental imposé en 2016 par l’Agence régionale de santé. »

Rapprochement du CHU d'Angers

Alors que les hôpitaux et le corps médical des secteurs de Laval et Mayenne « ont fait connaître leur choix de rapprochement avec le CHU (centre hospitalier universitaire) de Rennes », le président du conseil de surveillance confie qu’ « il ne saurait en être de même pour le centre hospitalier du Haut-Anjou organiquement lié au CHU d’Angers. Les options à prendre vont engager durablement l'avenir ».

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire