Les Amis des chapelles et calvaires financent et rénovent les calvaires du Haut-Anjou

13h00 - 15 février 2019 - par D.A
Les Amis des chapelles et calvaires financent et rénovent les calvaires du Haut-Anjou
Les bénévoles de l’association Les Amis des chapelles et calvaires se sont fixés comme objectif de rénover un calvaire par mois. - © Haut Anjou

Les bénévoles de l'association Les Amis des chapelles et calvaires financent la rénovation de calvaires dans le Maine-et-Loire, mais aussi dans le sud-Mayenne.

Depuis 1987, l’association Les Amis des chapelles et calvaires (ACC) œuvrent dans le Maine-et-Loire. Les bénévoles s’attellent à la restauration de calvaires, chapelles, fontaines et oratoires, principalement dans la région du Lion-d’Angers, mais également parfois dans le Sud-Mayenne. « L’association a été fondée par M. Chetanneau », explique Julien Le Page, trésorier de l’association qui a intégré Les Amis des chapelles et calvaires en novembre 2018.

Les 25 membres se relaient pour rénover un calvaire par mois, « des travaux que nous finançons nous-mêmes ». Pour trouver de nouveaux calvaires à rénover, les bénévoles arpentent les chemins et paysages du Haut-Anjou. « Nous sommes également aidés par l’abbé Le Pivain de la paroisse du secteur du Lion-d’Angers qui nous indique où se situe les calvaires. »

Une prise charge du coût

Julien Le Page insiste sur le fait que « c’est l’association qui prend en charge la totalité de la restauration. Quand nous trouvons un calvaire qui a besoin d’être restauré, nous contactons le propriétaire, soit un particulier, soit la commune. » L’association invite donc les propriétaires de calvaires à se manifester.

Les Amis des chapelles et calvaires peut également compter sur la diversité des profils de ses bénévoles. « Nos membres sont issus de tous types d’activités : peintre, menuisier, notaire, etc. »

Pratique - Ne pas hésiter à contacter l’association pour la rénovation d’un calvaire. Contact par mail (contact@acc49.fr) ou via son site Internet.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
1 commentaires
  1. Mimil

    Une très belle initiative... Bravo à ces bénévoles qui œuvrent à la préservation de notre patrimoine !

    Signaler le commentaire

Envoyer un commentaire