Une résidence de douze logements sur le terrain de l'ex-gendarmerie à Château-Gontier

06h00 - 25 janvier 2019 - par S.P
Une résidence de douze logements sur le terrain de l'ex-gendarmerie à Château-Gontier
La résidence de douze logements intermédiaires a été inaugurée, mercredi 23 janvier, par les partenaires. - © P.S.

Il est situé rue du 8 mai 1945. Le Clos des Ursulines abrite 37 logements (pavillons individuels, logements intermédiaires et collectifs), en location sociale et en accession abordable. Dont une résidence, en lieu et place de l’ancienne gendarmerie.

Se substituant à l’ancienne gendarmerie, démolie en 2014, le Clos des Ursulines est une opération de requalification de centre-ville favorisant la mixité sociale. « C’est une belle réussite de co-construction  », déclare Philippe Henry, maire de Château-Gontier-sur-Mayenne. Dans cette opération, une résidence a été construite en maîtrise d’ouvrage assurée par Coop logis dans le cadre d’une vente en état de parfait achèvement (Vefa) pour Mayenne habitat.

« Malgré le prix du foncier plus élevé, lié à une démolition/reconstruction, ce programme de renouvellement urbain a tout son sens. Il permet de moins grignoter d’espaces agricoles », remarque l’élu.

La résidence compte douze logements imaginés par l’architecte Romain Leblanc : huit appartements T3 de 71 à 75 m2, quatre autres T4 de 86 m2. Il s’agit de logements intermédiaires bénéficiant d’entrées privatives. Il n’y a ainsi pas de charges de nettoyage comme cela se retrouve dans le cas des résidences avec hall d’entrée.

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du 25 janvier 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire