Les meilleures galettes mayennaises sont à découvrir à Azé et à Quelaines !

06h00 - 01 janvier 2019 - par M.A
Les meilleures galettes mayennaises sont à découvrir à Azé et à Quelaines !
Cette récompense permet à Marina et Guillaume Picquet d'Azé de valoriser le savoir-faire artisanal. - © Audrey Mauny

Il y a quelques semaines, la boulangerie Picquet (Azé° a été récompensée. Et plus particulièrement la galette briochée, la meilleure du département. La boulangerie d'Angélique et Grégory Chauvin à Quelaines-Saint-Gault recevait, elle le prix de la meilleure galette frangipane.

C’est une recette que les clients de la boulangerie Picquet ont l’habitude de déguster, tous les mois de janvier, depuis trois ans et demi. « Je confectionne depuis longtemps la galette briochée de cette manière. J’ai imaginé cette recette en récupérant ici et là des idées que j’ai mélangées pour obtenir un résultat qui me plaise », confie Guillaume Picquet.

75% des galettes vendues sont briochées

En sud-Mayennais d’origine qu’il est, la galette briochée est une véritable tradition pour le boulanger-pâtissier qui avoue  : « Chaque année, au moins 75% des galettes que l’on vend sont briochées. Le reste ce sont des galettes frangipane, au chocolat et aux pommes », détaille son épouse Marina.

Pour autant, c’est la première fois que Guillaume participe à un concours. « Je me suis lancé avec l’envie de me démarquer, de valoriser notre savoir-faire artisanal, face en plus à l’arrivée de grandes chaînes. » Et pour une première, le résultat est plus qu’encourageant.

A Quelaines, le visuel, la texture de la crème et la qualité gustative sembleraient avoir fait la différence. Grégory Chauvin a indiqué  : « C’est un travail d’équipe, avec Damien Planchard, notre pâtissier depuis un an. Nous avons travaillé sur le feuilletage pendant un mois précédant le concours. Des savoir-faire valorisants et gratifiants que nous transmettons à nos deux apprentis : Kélian Gougeon en 2e année et Cédric Castellier en 1re année. »

Lire davantage dans notre édition du Haut Anjou du vendredi 28 décembre 2018.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire