Un nouveau bureau et de nombreux projets pour Leucémie famille 53

06h00 - 28 décembre 2018 - par M.A
Un nouveau bureau et de nombreux projets pour Leucémie famille 53
La nouvelle équipe est toujours présidée par Régis Aubert (à droite). - © Audrey Mauny

Vendredi 21 décembre, les membres de l'association Leucémie famille 53 se sont réunis pour une assemblée générale extraordinaire.

Le président de l’association Leucémie famille 53 a convié les 19 adhérents à une assemblée générale extraordinaire vendredi 21 décembre.
« Nous devons avoir une équipe au complet au sein du bureau au 1er janvier, mais avec quatre départs successifs cette année, nous devons recomposer un bureau rapidement », a souligné Régis Aubert en préambule.
L’occasion également pour ce dernier de s’insurger contre les propos diffamatoires portés sur les réseaux sociaux à son encontre et à celui de sa famille.

Investir dans des casques de réalité virtuelle

Heureusement, le président peut compter sur une nouvelle équipe dynamique à ses côtés. L’ancien président, Stéphane Boureau, par exemple reprend du service en tant que trésorier et Lucie Aubert prend le poste de secrétaire ; trois membres intègrent également le bureau  : Aurore Bodineau, Christophe François et Lise-Marie Gaubert.

Aux côtés des bénévoles, ils comptent bien poursuivre le travail accompli et les excellents résultats obtenus cette année, que ce soit en terme d’investissements pour les centres hospitaliers, pour les familles qu’en terme de sensibilisation auprès du public, avec notamment l’arrivée, riche en émotion, de Sébastien Piat au mois de mai.

Avec environ 10 000 € aujourd’hui, l’association porte plusieurs projets pour l’an prochain, à commencer par un don à la recherche via un rapprochement avec le CHU d’Angers. « Nous aimerions aussi financer, pour les centres hospitaliers de Laval et d’Angers, l’achat de casques Bliss, imaginés par une Mayennaise, qui permettent grâce à la réalité virtuelle de soulager les patients et de leur donner l’occasion de s’évader. C’est également un moyen d’éviter les anesthésies par exemple lors de la pose de cathéter », a annoncé Régis Aubert.

Enfin, l’argent récolté servira également pour aider des familles en difficultés, touchées par la maladie. Le président a, quoiqu’il en soit, rappelé que « l’argent sera utilisé à bon escient comme cela a toujours été le cas ».

Lire davantage dans notre édition du Haut Anjou du vendredi 28 décembre 2018.

0 commentaires

Envoyer un commentaire