Trois nouvelles démissions au conseil d'Ombrée-d'Anjou

13h00 - 15 décembre 2018 - par D.A
Trois nouvelles démissions au conseil d'Ombrée-d'Anjou
Lors des vœux du maire en 2016, Mickaël Duval et Bruno le Lann entre Jean-Louis Roux et Alain Feuvrais, 1er adjoint. - © Haut Anjou

Trois nouvelles démissions ont eu lieu à la suite du dernier conseil d’Ombrée-d’Anjou, le mardi 4 décembre dernier. Mickaël Duval et ses collègues du conseil de Combrée Ludovic Guerrier et Bruno le Lann pointent du doigt la réorganisation des services.

Dans un courrier adressé à tous les élus d’Ombrée-d’Anjou, Mickaël Duval s’explique sur sa démission : «  Cette décision, je ne l’ai pas prise de gaieté de cœur, mais comme la seule chose qui me restait à faire. »

La goutte d’eau de trop pour le conseiller municipal de Combrée est la réorganisation des services techniques et administratifs. « Cette décision remet en cause le projet de construction d’Ombrée-d’Anjou tel qu’il nous avait été vendu il y a deux ans. Contrairement à ce que prévoyait la charte, nous avons décidé que les conseils communaux n’avaient plus lieu d’être après 2020. Personnellement je considère que si nous ne voyons pas l’utilité de trouver des moyens pour les maintenir, c’est que nous n’en voyons pas l’utilité aujourd’hui. Alors pourquoi rester ? »

Onze élus ont déjà démissionné

Il ne reste plus que douze conseillers sur les 23 élus au conseil communal de Combrée. La première démission remonte à décembre 2014. La commune nouvelle n’existait pas encore quand Béatrice Tubeau a décidé de quitter le conseil pour raisons personnelle et professionnelle. L’année suivante, Manuela Gourichon annonçait son départ. En 2016 et 2017, plusieurs démissions ont été annoncées. Marina Manceau et Blandine Ricou ont déménagé. Isabelle Ogez et Pascal Hego sont partis. Le record est atteint avec cinq démissions en 2018, celles de Stanislas Genevais, José Relion, Ludovic Guerrier, Bruno le Lann et Mickaël Duval.

Plus d'informations à ce sujet, avec les réactions des élus, dans le Haut Anjou du 14 décembre 2018, édition papier ou numérique.

0 commentaires

Envoyer un commentaire