Le premier SOS villages d’enfants de l’Anjou au Lion-d'Angers

13h00 - 08 décembre 2018 - par G.Y
Le premier SOS villages d’enfants de l’Anjou au Lion-d'Angers
La pose de la première pierre du village SOS enfants dans le parc de l’Isle-Briand au Lion-d’Angers.

Le Département de Maine-et-Loire et SOS villages d’enfants étaient réunis, samedi 1er décembre, au Lion-d’Angers, pour poser la première pierre du village en cours de construction au parc départemental de l’Isle-Briand. 48 enfants y seront accueillis au cours de l’année 2019.

La pose de la première pierre a eu lieu sur un chantier en construction, en présence de Christian Gillet, président du Département et Daniel Barroy, président de SOS villages d’enfants. Les travaux de terrassement de ce premier village en Anjou ont commencé cet été dans le parc de l’Isle-Briand. Les premières maisons sont sorties de terre dont la maison dite familiale dédiée à l’accueil des familles des 48 enfants prochainement accueillis. Au cours de la cérémonie, Isabelle Moret, directrice générale, a indiqué que l’association milite au quotidien en faveur de la protection des droits de l’enfant. 

Onze maisons pour 48 enfants

Pour concrétiser ce projet, le Département, propriétaire du parc, et l’association ont signé un bail emphytéotique de 60 ans. L’association SOS villages d’enfants s’est engagée à y construire onze maisons pouvant accueillir quatre à cinq enfants chacune. Le programme comprend également la construction d’une maison commune regroupant le personnel administratif et une maison des familles pour y recevoir les parents bénéficiant de droits de visite. Coût du financement à la charge de l’association : 6,5 millions d’euros.

Le cheval, un élément déterminant

Dans ce projet, Christian Gillet a été séduit par l’accueil des frateries. « Nous n’avions pas d’accueil spécifique pour recevoir des frères et sœurs dans un même lieu. » Le cheval a été un élément déterminant dans l’installation de SOS Villages d’enfants au Lion-d’Angers. Dans ce parc qui accueille chaque année le Mondial du Lion, concours de renommée internationale, les enfants bénéficieront de nombreux équipements adaptés à leur programme d’activités pédagogiques équestres.

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 7 décembre 2018.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire