Une dentiste de Segré un peu trop brutale facturait des soins non réalisés

16h00 - 10 décembre 2018 - par D.A
Une dentiste de Segré un peu trop brutale facturait des soins non réalisés
Photo d'illustration.

Un des patients d'une dentiste de Segré a porté plainte en février 2018 à la suite de soins « brutaux ». Cette praticienne a également facturé des soins non-réalisés.

Une dentiste de Segré, d’origine portugaise, a été assignée lundi 3 décembre devant la chambre disciplinaire de l’ordre régional des chirurgiens-dentistes, à Nantes, à la suite de la plainte qui avait été déposée en février dernier par un de ses patients.

Régis David avait en effet été marqué par la dévitalisation « très douloureuse, voire brutale » de l’une de ses dents par la professionnelle de santé. La dentiste n’avait par ailleurs fait aucune radiographie... se permettant malgré tout d’en facturer trois à la Sécurité sociale.

« Un personnage un peu particulier »

Par la suite, la praticienne était « retournée en urgence au Portugal pour raisons médicales », a-t-il été dit à l’audience publique. Elle ne s’était pas déplacée ensuite à l’audience de conciliation menée par l’ordre des chirurgiens-dentistes de Maine-et-Loire, et n’avait pas produit de mémoire dans le cadre de la procédure disciplinaire.

En attendant, ce « défaut de soins » et cette « absence de radiographie » justifient selon lui une sanction par ses pairs. La décision de la chambre disciplinaire, qui a été mise en délibéré, sera rendue sous deux mois.

Plus d'informations à retrouver dans le Haut Anjou du 7 décembre 2018, édition papier ou numérique.

0 commentaires

Envoyer un commentaire