Ordures ménagères du Pays de Craon : un bon bilan et une « réactualisation » de la taxe

06h00 - 28 novembre 2018 - par C.T
Ordures ménagères du Pays de Craon : un bon bilan et une « réactualisation » de la taxe
Une hausse de la taxe est envisagée. - © Haut Anjou

Le Pays de Craon, qui a mis en place sa nouvelle formule de collecte en janvier dernier, tire un bon bilan sur les dix premiers mois et annonce une éventuelle « réactualisation » de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

Au 1er janvier dernier, la nouvelle formule de ramassage débutait. Les foyers craonnais étaient tous équipés de bacs jaunes pour les emballages ramassés tous les quinze jours en porte-à-porte, en alternance avec le bac marron des ordures ménagères.

Une politique qui a obligé le Pays de Craon à investir 700 000 €. Après quelques réajustements de départ, le système a pris sa vitesse de croisière. « Il reste néanmoins quelques problèmes ponctuels auxquels nos services apportent une attention toute particulière », explique Joseph Jugé, le maire de La Selle-Craonnaise, vice-président du Pays en charge du dossier.

Baisse des dépôts sauvages

Le Pays de Craon a tiré un bilan sur une année «grâce aux résultats des dix premiers mois extrapolés sur les deux derniers», expliquent Frédéric Michel, responsable des déchetteries et Lisenn Mingant, technicienne prévention. «La collecte des emballages a été multipliée par deux. Cela représente +12,2 kg par habitant tandis que la collecte des ordures ménagères a chuté d’un tiers (-37,5 kg par habitant). Nous avons perdu 1 000 tonnes.»

Et qui dit perte de tonnages d’ordures ménagères dit économies. Surtout, les techniciens constatent que sur ces 1000 tonnes perdues, 350 s’expliquent par les emballages récupérés. Il reste donc une différence de 650 tonnes «qu’on n’arrive pas à expliquer car les déchetteries ont réalisé le même tonnage.» Joseph Jugé a sa petite idée : «Cela correspond peut-être aux dépôts sauvages d’avant. Aujourd’hui, ils sont beaucoup moins nombreux», se réjouit-il.
Bref, «la population a très bien réagi aux nouvelles règles.» Restent des améliorations à obtenir tout de même car le taux de refus du tri sélectif est passé de 6% à 15%.

Une hausse envisagée de la Teom d’un point

Le bilan a été l’occasion d’aborder la future évolution de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Et il est question de « réactualisation » de la taxe. Autrement dit, il est envisagé une hausse d’un point.

«Il a été gagné 70 000 € sur le traitement de déchets mais pour cela il a fallu mettre en place deux fois plus de tournées sans compter qu’il a fallu équiper tous les foyers de deux bacs individuels», explique Joseph Jugé qui fait valoir aussi que deux déchetteries ont élargi leurs horaires ouvertures (Craon ouvert désormais le vendredi matin et Renazé le mercredi matin). «Ce sont des services en plus tout ça».

Et de continuer : «Avec cette hausse (si elle est acceptée au conseil communautaire, NDLR) nous resterions dans les moins chers du département. En fait, nous reviendrions au niveau de 2012», date à partir de laquelle le Pays de Craon avait par plusieurs fois baissé la Teom.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire