Château-Gontier : le futur visage du Pressoiras se dessine

12h00 - 13 novembre 2018 - par R.G
Château-Gontier : le futur visage du Pressoiras se dessine
Le vice-président du Pays de Château-Gontier en charge des sports, Vincent Saulnier, sur le chantier. - © Haut Anjou

Les sportifs l’attendent avec impatience. Les travaux du nouveau complexe du Pressoiras avancent à grand pas.

Depuis avril dernier, les entreprises ont pris leurs quartiers sur la piste située derrière la salle.

Et le bâtiment qui sera dédié à la gymnastique s’élève de terre. « La toiture est en cours de finition, indique Vincent Saulnier, vice-président du Pays de Château-Gontier, en charge des sports. Le bardage extérieur sera réalisé en novembre comme la dernière partie restant à l’intérieur ».Les fosses d’entraînement sont elles déjà bien visibles.

Des visites du chantier en mars

Juste à côté de cette salle d’un peu plus de 1 000 m2 et « homologuée pour accueillir des compétitions régionales » la salle mutltisports voit déjà apparaître ses premiers gradins en dur. Au total, ce seront plus de 800 places assises qui seront aménagées dans ce deuxième espace qui n’en sera pas moins connecté aux autres espaces existants. Et notamment la salle actuelle qui fera, elle, l’objet d’une rénovation complète (sol, isolation...) dès lors que la fin de la saison sportive aura sonné en mai-juin 2019.

Complexe du Pressoiras à Château-Gontier : c'est parti pour 16 mois de chantier

D’ici là, les habitants auront la possibilité, comme ce fut le cas pour les travaux de l’espace Saint-Fiacre, de découvrir le chantier. « Des visites seront proposées à la population courant mars », annonce l’élu.

La salle multisports qui accueillera notamment les rencontres de basket et de handball sera à ce moment-là hors d’eau et hors d’air. Le hall d’accueil, le club-house et les bureaux mutualisés pour les différents clubs utilisateurs du complexe du Pressoiras situés juste derrière l’actuel parking seront eux aussi en cours de réalisation.

A quasi-mi-chantier, « on est dans le calendrier qui avait été fixé », précise Vincent Saulnier. La livraison de ce projet de 5,4 millions d’euros est attendue pour la rentrée scolaire en septembre 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire