Exportations de viande bovine en Chine : « On ne peut qu’être satisfait de cette réouverture »

12h00 - 29 octobre 2018 - par D.A
Exportations de viande bovine en Chine : « On ne peut qu’être satisfait de cette réouverture »
Jean-Marc Lézé est président de la Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles.

Jean-Marc Lézé, président de la Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles (FRSEA) et de la section de Maine-et-Loire (FDSEA 49) réagit à la reprise des exportations de viande bovine vers la Chine par l'abattoir Elivia du Lion-d'Angers.

L’abattoir Elivia installé au Lion-d’Angers est l'un des deux sites de France à avoir été choisi par les autorités chinoises pour la reprise des exportations de viande bovine vers la Chine, après 17 ans d’embargo.

Que pensez-vous de la reprise de ces exportations sur le marché chinois ?

Jean-Marc Lézé, président de la FRSEA des Pays de la Loire et de la FDSEA 49 : "On ne peut qu’être satisfait de cette réouverture vers la Chine. Cela offre des débouchés pour notre territoire. Cela faisait quand même 17 ans qu’on ne pouvait plus exporter de la viande bovine vers la Chine."

Qu’est-ce que cela va apporter aux agriculteurs du territoire ?

"Des débouchés. ça va nous permettre de produire pour des marchés extérieurs. Ensuite il faut voir au niveau des volumes, en fonction de la quantité qui sera demandée. Et surtout voir à quel prix ça partira. Mais on entend quand même valoriser l’origine française qui est réputée pour ses garanties de qualité et de sécurité sanitaire. Il faut ensuite espérer que cela se répercute sur les revenus des agriculteurs. Mais rien que le fait d’avoir un volume qui part à l’extérieur, cela va faire bouger le marché intérieur."

La suite de l'entretien à retrouver dans le Haut Anjou du 26 octobre 2018, édition papier ou numérique.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire