Noyant-la-Gravoyère : Les 70 ans du Foyer laïque racontés par Alain Doret

12h00 - 25 octobre 2018 - par G.Y
Noyant-la-Gravoyère : Les 70 ans du Foyer laïque racontés par Alain Doret
Alain Doret est président du Foyer laïque depuis 2015.

Le Foyer laïque de Noyant-la-Gravoyère s’apprête à fêter ses 70 ans. L’occasion pour son président Alain Doret d’évoquer les grandes étapes de cette association et d’inviter les Noyantais à un grand dîner spectacle samedi 27 octobre au gymnase Léo Lagrange.

Alain Doret et Fabrice Moreau, respectivement président et directeur du Foyer laïque d’éducation permanente (Flep), préparent depuis un an l’anniversaire. Ils ont invité les Noyantais et Noyantaises à se plonger dans leurs archives à la recherche de photos et autres documents personnels. Les recherches ont été fructueuses et ont permis de retracer les périodes phares de l‘association.

Objectif : aider l'école René Brossard

A l’origine, elle s’appelait Amicale laïque et était composée d’un conseil d’administration de quinze personnes. Son président Louis Hervé, marchand de légumes à Noyant-la-Gravoyère, avait réuni de nombreux ardoisiers et retraités autour d’une idée forte : aider l’école publique René Brossard, la compléter, la prolonger et la faire aimer.

La première étape a été la construction en 1955 d’une salle à proximité du groupe scolaire René Brossard. «Les bénévoles de l’Amicale ont participé activement  aux travaux. », précise le président Doret. Elle a longtemps été appelée salle du Foyer laïque. Les jeunes l’ont ensuite transformée en foyer et rebaptisée salle des Parageots. Au départ, elle a servi de salle de cinéma pendant une dizaine d’années.

Pratique - Au programme des 70 ans, une exposition de photos et documents retraçant l’histoire du Foyer laïque, de la chanson française avec la chanteuse Lilla et un bal animé par l’orchestre La Tribu. Les festivités débuteront à partir de 19 h. Tarifs : 18€, 8 € (enfants 6-12 ans). Renseignements et inscriptions au 02 85 52 08 52, secretariat@flepnoyant.fr

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 19 octobre 2018, édition papier ou numérique.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire