Château-Gontier : un Mayennais présente son film sur son tour des îles françaises à pied

10h00 - 19 octobre 2018 - par R.G
Château-Gontier : un Mayennais présente son film sur son tour des îles françaises à pied
Laurent Granier et Aurélie Derreumeaux étaient accompagnés de leur fille Eva, alors âgée de 16 mois, dans leur aventure. - © Haut Anjou

Le film sera projeté au cinéma Le Palace ce vendredi 19 octobre à 14 h 30 suivi d’un échange avec Laurent Granier.

De la Corse au Mont-Saint-Michel en passant par Porquerolles, Oléron, Ré... C’est le périple de 1 350 km, « une aventure humaine incroyable » qu’ont réalisé en 2015 Laurent Granier, 43 ans, et Aurélie Derreumeaux, 39 ans, avec leur petite fille éva alors âgée de 16 mois. Après un tour de France à pied quatre ans plus tôt, le couple installé en Normandie avait le souhait de découvrir « notre pays par le biais des îles ».

Et le résultat est on ne peut plus surprenant. « On avait peur de trouver beaucoup de similitudes entre chacune d’entre elles. Mais pas du tout. Elles ont toutes une faune, une flore, une géologie... une identité personnelle », indique Aurélie Derreumeaux. 

Installé en Normandie avec des attaches à Sainte-Suzanne

Parmi leurs coups de cœur : Belle-île-en-Mer, Bréhat « avec son granit rose » mais aussi les nuits insolites dans « le phare des Baleines sur l’île de Ré et dans un carrelet (cabane de pêcheur) sur l’île Madame. »

Avec leur sac sur le dos, la caméra dans une main et l’appareil photo dans l’autre, ils ont immortalisé tous ces moments qu’ils ont réunis dans un film Les îles françaises à pied, de la Corse au Mont-Saint-Michel qui sera projeté au cinéma Le Palace ce vendredi 19 octobre.

Laurent Granier, originaire de Sainte-Suzanne, sera également présent pour échanger sur cette aventure avec le public et présenter les trois livres qu’ils ont publiés : Bienvenue sur nos îles, Les îles françaises à pied et Les îles en sac à dos.

La famille qui s’est agrandie, avec la naissance il y a deux ans de Maxime, prépare actuellement son deuxième film. « Nous rentrons du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Une nouvelle aventure de quatre mois avec nos deux enfants», souligne Aurélie Derreumeaux.

Là encore, les clichés, les vidéos et « les prises de vue aériennes grâce à un drone », ne manquent pas. Des images à couper le souffle qu’ils reviendront présenter au cinéma castrogontérien.

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL