Depuis 43 ans, à Saint-Quentin-les-Anges, un couple redonne ses splendeurs à Mortiercrolles

06h00 - 25 septembre 2018 - par C.T
Depuis 43 ans, à Saint-Quentin-les-Anges, un couple redonne ses splendeurs à Mortiercrolles

Depuis 43 ans, un couple de Parisiens tombé amoureux des lieux redonne ses lettres de noblesse à un joyau local : le château de Mortiercrolles, à l’état très délabré à leur rachat.

«J’espère que vous avez ressenti la magie des lieux», a lancé Michel Billiard à la fin de la visite nocturne du samedi 15 septembre. Une salve d’applaudissements est alors montée. Le message est semble-t-il passé au plus grand plaisir de Martine et Michel Billiard. Ils en sont les propriétaires depuis 1975.

Michel était informaticien et sa femme Martine médecin biologiste dans la région parisienne. «Nous recherchions un manoir dans le Perche car c’était plus proche. Et puis le hasard a fait que nous sommes passés en Mayenne et avons découvert Mortiercrolles dont nous sommes tombés sous le charme. C’était beaucoup plus grand que ce nous prévoyions d’acheter, beaucoup plus loin, beaucoup plus compliqué, beaucoup plus cher... mais on a craqué !», se souvient Martine.

«Ce château a depuis changé nos vies. Il nous a fait progresser intellectuellement car il nous a obligés à nous plonger dans les archives, à nous intéresser à la sculpture, peinture, etc.» Et bonne nouvelle, le virus a été transmis à leurs enfants qui « reprendront le flambeau. »

A l’état de ruines

Le couple Billiard a racheté les lieux au Conseil départemental qui en fut propriétaire pendant dix ans. Mais difficile de restaurer un tel édifice. «Quand nous sommes arrivés il était à l’état de ruines.»
A force de courage et d’abnégation, le couple le retape sans relâche depuis 43 ans.
Et c’est de plus en dur. «A une époque, nous recevions davantage de subventions mais elles diminuent. Cependant, il ne faut pas être critique car sans elles, nous ne pourrions rien faire», tempère Michel Billiard devant l’entrée principale et notamment le pont qui est actuellement en chantier. De 15 m il est ramené à 5 m de large. «Il avait été élargi car cela facilitait, à l’époque, la traversée de troupeaux. Mais quitte à restaurer, autant ramener les choses à l’état d’origine».
Depuis 43 ans, combien ont coûté toutes ses rénovations ? «On ne préfère pas compter !», indique Martine.

Pierre de Rohan

Le château de Mortiercrolles est un joyau local. Son parement en tuffeaux et briques en fait un château unique et remarquable.
Il a été construit à la fin du XVe siècle par Pierre de Rohan qui fut conseiller de quatre rois.
«Le terme crolles fait référence à un trou d’eau. Le château était situé près d’un étang et une zone de marais qui facilitait sa défense».
Il est doté d’une superbe chapelle, d’un logis, de plusieurs tours dont celle du trésor. L’intérieur fait 1,35 hectare.

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL