Le Ribambus du Pays de Craon fête ses quinze ans

00h00 - 11 septembre 2018 - par C.T
Le Ribambus du Pays de Craon fête ses quinze ans

Le Ribambus, nom du service itinérant du Pays de Craon qui offre un mode de garde collectif aux enfants, fête ses quinze ans.

Le Ribambus a effectué sa rentrée. L’équipe est composée de Marine Oger, la responsable arrivée il y a un an et demi, de Blandine Ballé et Daniel Pasquier. Le principe reste le même : un accueil un lundi sur deux et tous les vendredis à Renazé, salle de l’étang, de 9 h 15 à 17 h ; et tous les mardis aux mêmes horaires à Saint-Aignan-sur-Roë, salle du Frene.

«Les enfants peuvent être accueillis en occasionnel, à la demi-journée ou à la journée. Des contrats peuvent être signés pour trois, six ou neuf mois», explique Marine Oger.

Quinze places

Ce service créé en 2003 offre quinze places d’accueil. «Cette année, nous recensons treize ou quatorze départs d’enfants qui sont entrés à l’école.» Des places sont donc disponibles. «La plupart des enfants qu’on accueille ont entre un et trois ans. Mais nous pouvons accueillir dès trois mois et jusqu’à 4 ans».

Les parents qui sollicitent ce service sont de divers horizons. «Nous avons des parents qui travaillent, d’autres en recherche d’emploi, d’autres avec quelques missions, certains en situation monoparentale.» Les parents font aussi appel au Ribambus pour d’autres raisons. «Des parents emploient une nourrice mais veulent profiter aussi du Ribambus pour faciliter la sociabilisation de leurs enfants dans des groupes, ainsi des assistantes maternelles amènent des enfants à la demande des parents.»

Ouvert sur l’extérieur

Le Ribambus est ouvert sur l’extérieur. Une dumiste de l’EEA (établissement d’enseignements artistiques) et une salariée du réseau lecture passent une fois par mois, «nous participons à des spectacles de la saison culturelle du Pays de Craon. Nous emmenons même certains parents qui n’ont pas de moyens de locomotion. Nous avons des projets plus ponctuels, comme la venue d’une relaxologue. Pour 2019, nous envisageons de faire venir une psychomotricienne.»
Des passerelles existent aussi avec les écoles pour faciliter leur entrée. «L’un de nous accompagne une journée ceux qui vont rentrer à l’école pour que cette étape se fasse en douceur.» Le Ribambus propose aussi des sorties.

Un dernier virage à négocier

Depuis la fusion des trois anciennes intercommunalités, la directrice, arrivée il y a un an et demi, a vu de nouveaux matériels et des malles pédagogiques au profit de l’épanouissement des enfants, arriver. Mais le grand virage prochain va être l’ouverture de deux micro-crèches à Cossé-le-Vivien et à Renazé. Le personnel du Ribambus qui devrait lui arrêter, y glissera. Une offre de places d’accueil en mode collectif plus large sera ainsi proposée dans la semaine, et non que quelques jours. Une réflexion est engagée par les élus sur l’ouverture à des heures atypiques pour répondre aux besoins. Le nombre d’enfants accueillis devrait être de dix dans chaque micro-crèche (contre quinze maximum au Ribambus actuellement).

0 commentaires

Envoyer un commentaire