Le Village vacances et pêche de Villiers-Charlemagne attire toujours ses fidèles touristes

16h00 - 20 août 2018 - par R.G
Le Village vacances et pêche de Villiers-Charlemagne attire toujours ses fidèles touristes
C'est une clientèle fidèle, à l'image de la famille Delmaire, qui fréquente le site de Villiers-Charlemagne. - © Haut Anjou

Le Village vacances et pêche (VVP) de villiers-Charlemagne accueille des touristes fidèles depuis plus de 20 ans. Des vacanciers qui viennent chercher la tranquillité dans ce camping situé au bord de l’eau.

Leur séjour n’est pas encore terminé que la famille Delmaire a déjà réservé ses trois semaines pour l’été 2019. « Nous venons ici depuis sept ans. Avec des pêcheurs dans la famille, c’est le cadre parfait », indique Nathalie, la maman. Originaire du Pas-de-Calais, les Delmaire retrouvent chaque année un des douze chalets du Village vacances et pêche de Villiers-Charlemagne, dont six donnent directement dans l’étang où les pêcheurs posent leurs cannes pour la journée. « Je m’installe dès 6 h. Je fais une coupure pour manger le midi et j’y retourne ensuite jusqu’en fin d’après-midi », indique avec le sourire Jean-Claude Delmaire, le grand-père.

Améliorer l’existant

Depuis 23 étés, le VVP accueille « une clientèle fidèle et en grande majorité originaire du Nord et de la région parisienne », souligne l’agent d’accueil, Elise Veillard. Après un mois de juillet qui a affiché complet, août s’annonce identique. « Beaucoup de familles réservent d’une année sur l’autre », ajoute-t-elle.

Que ce soit en chalet, en tente, en camping-car ou en tente bivouac ou amazone, tous viennent ici chercher la tranquillité et la taille humaine du site. Trente-deux emplacements, pas plus.
Car plus que la quantité, c’est la qualité des installations qui est au cœur des réflexions. Plusieurs travaux sont actés après la période estivale : amélioration de l’accessibilité sur les pontons, installation de modules de 13 m2 (douche et toilette) qui vont s’ajouter aux chalets existants , changement des menuiseries... Cinq seront aménagés cette année et six en 2019.

Et après l’aire de jeux refaite il y a trois ans, la salle commune devrait elle aussi faire l’objet d’un rafraîchissement. « On ne reste pas sur nos acquis », précise le maire, Jacques Sabin. Car en plus de cette clientèle fidèle, le carnet de réservations se remplit aussi avec les touristes de passage comme ceux fréquentant la Vélo Francette. « Nous nous appuyons sur un équipement très bien dimensionné qui correspond aux attentes des clients », précise le maire qui n’est pas sans rappeler que le site fait aussi « vivre l’économie locale ».

Après la vague de touristes estivaux, « nous avons des familles de Laval, Montsûrs qui viennent chaque année », note Elise Veillard, ce sera au tour de vacanciers venant pour un week-end ou quelques jours qui viendront profiter de la quiétude du site. Pour la famille Delmaire, il lui faudra attendre encore quelques mois pour pouvoir en (re)profiter.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire