Etienne Restif dirigera finalement l’AS Meslay-du-Maine en R3

10h00 - 13 août 2018 - par R.G
Etienne Restif dirigera finalement l’AS Meslay-du-Maine en R3
Le groupe de l’AS Meslay-du-Maine sera encadré cette saisona par étienne Restif (2e à droite, accroupis). - © Haut Anjou

Le nouvel entraîneur dirigera finalement l'AS Meslay-du-Maine en Régionale 3 après avoir espéré durant quelques semaines disputer le championnat en R2.

Dirigeants et joueurs seront passés par différents états ces dernières semaines. à l’issue de la saison en mai dernier, le groupe de Pierre Monnier terminait à la troisième place du groupe E de DRH. Pas suffisant pour accéder toutefois au niveau supérieur. Mais à la surprise générale, au lendemain de l’assemblée générale le 15 juin, le club apprenait sa montée en Régionale 2 et ce sans communication particulière de la Ligue. Mais nouveau revirement de situation avant la reprise.

« On a finalement découvert que nous nous retrouvions en R3 », indique un peu amer le président, Pierre Monnier. L’AS Meslay-du-Maine se retrouve donc avec deux équipes mayennaises (Laigné et Entrammes), trois sarthoises et six de Loire-Atlantique. Le nouvel entraîneur Etienne Restif, qui a pris la succession de Philippe Monnier durant l’intersaison, s’appuiera sur le même groupe « très jeune » de la saison dernière. Aucune arrivée n’a été actée.

Côté départ, il faut noter l’arrêt de François Maraquin. « Dans un championnat que l’on connaît très peu, l’objectif sera de maintenir l’équipe au niveau Régional. On tirera un premier bilan au tiers de la saison », indique Etienne Restif.

Dans sa mission, l’ancien entraîneur-adjoint de Saint-Berthevin sera épaulé par Dominique Desmarets. L’équipe B sera, elle, toujours encadrée par Ludovic Gouget et la C par Pierre Monnier.

Avec la refonte des championnats, les déplacements pour l’équipe honneur seront plus loin. Un coût pour le club qui pourra compter sur le soutien de la Ville et de la communauté de communes qui lui met, à un prix abordable, la location de deux mini-bus.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire