Saint-Denis-du-Maine : David Geslot aux Mondiaux de paracyclisme

10h00 - 04 août 2018 - par R.G
Saint-Denis-du-Maine : David Geslot aux Mondiaux de paracyclisme
Après avoir été sacré champion de France chrono à Châtellerault juillet, David Geslot sera en lice sur les championnats du monde de paracyclisme. - © Haut Anjou

Originaire de Saint-Denis-du-Maine, David Geslot représentera l’équipe de France aux Mondiaux de paracyclisme ce week-end. Avec une médaille en ligne de mire.

C’est une nouvelle étape franchie dans la jeune carrière de David Geslot. Quelques semaines après le titre de champion de France chrono et une troisième place sur l’étape de la Coupe du monde début juillet à Emmen (Pays-Bas), le parathlète représentera la Fédération française de paracylisme du 2 au 5 août. « Après avoir intégré le pôle espoir France à Bayonne en septembre 2017, c’est une nouvelle expérience qui attend David », confie émue sa maman, Dominique.

« C’est un champion »

Et cette expérience, c’est une participation aux championnats du monde UCI de paracyclisme à Maniago (Italie). Rien que ça ! « Même si on avait cela dans un coin de la tête, quand on a reçu l’appel, on est resté sans voix », poursuit-elle.

S’il a quitté le cocon familial de Saint-Denis-du-Maine, le paracyliste a trouvé dans la région de Bayonne, et plus spécifiquement à Urt où il est licencié, une seconde famille. Là bas, il enchaîne les séances d’entraînement aux côtés de son coach, Christophe Dizy. Et quand il ne peut être accompagné par un bénévole pour une sortie sur route, David Geslot s’entraîne sur son home-trainer.

Souffrant d’une infirmité motrice cérébrale, le jeune homme a toujours trouvé le plaisir de pédaler. « On l’a mis sur un tricyle avant même qu’il ne sache marcher », se rappelle sa maman.

Bien entouré

Alors, le voir participer à une compétition internationale sur le contre-la-montre hier, vendredi 3, puis sur la course en ligne ce samedi 4 août est fort en émotions pour ses proches. Ces derniers n’ont pas hésité à bouleverser leur agenda pour aller supporter leur protégé de l’autre côté des Alpes. Si le papa n’a pu se déplacer pour raison professionnelle, David Geslot pourra compter sur les encouragements de sa maman, son petit frère et son grand-père. Mais aussi sur ceux des membres de l’association Handi dav tri à quelques centaines de kilomètres de l’Italie.

Si son entraîneur espère qu’il décroche un podium, ses proches se contenteraient d’un top 5. « On a hâte de le voir avec la tunique de l’équipe de France mais on s’attend aussi à beaucoup d’émotion. Quand c’est sur les autres, on se dit c’est beau. Mais là, quand cela nous touche directement, c’est incroyable », indiquent-ils.

Quel que soit le résultat de ces championnats du monde, David Geslot poursuit peu à peu son ascension dans un sport qu’il a toujours pratiqué. « C’est un champion », ajoute sa maman. Avec une médaille autour du cou, il le serait aux yeux du monde.

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL