Champigné : Manuel Leterme raconte son combat contre l’obésité

12h00 - 31 juillet 2018 - par D.A
Champigné : Manuel Leterme raconte son combat contre l’obésité
Manuel Leterme souhaite partager son histoire et aider d'autres personnes à avancer dans leur combat contre l'obésité.

Manuel Leterme, chauffeur poids lourd de 38 ans, est un ancien obèse. Après près de 20 ans de combat contre l’obésité, cet habitant de Champigné raconte son parcours dans un livre.

Son histoire, il aimerait que  cela devienne un peu l’histoire des autres. Non pas pour qu’on parle de lui, mais « pour aider certaines personnes à avancer ». A 38 ans, Manuel Leterme vient d’éditer un livre dans lequel il raconte son combat contre l’obésité. Un combat qu’il mène depuis sa jeunesse.

« J’ai commencé à prendre du poids à l’âge de 19 ans. Au départ, c’était surtout lié à des opérations qui m’ont forcé à être en arrêt. Donc sans activité physique, raconte-t-il. Et, je ne vais pas le cacher, il y avait aussi la malbouffe... » Rapidement, le jeune homme qu’était Manuel Leterme s’est alors renfermé sur lui-même : « C’est vrai que j’étais quelqu’un d’assez négatif à l’époque où j’ai commencé à prendre du poids... »

Le regard des autres

En se replongeant dans ses souvenirs, cet habitant de Champigné raconte que le plus compliqué, « c’était le regard des autres. Il y avait beaucoup de moqueries quand j’étais jeune. Je n’allais pas à la piscine, je ne me mettais pas torse nu, etc. » L’obésité semblait donc prendre le dessus. Ensuite, les aléas de la vie sont également venus s’en mêler. « J’ai perdu mon papa en 2010, j’ai alors pris six kilos » ; il y a aussi eu un divorce, la perte d’un enfant, des problèmes de santé... « Avec les soucis, il y a des gens qui perdent du poids et certains qui en prennent », résume Manuel.

Mon combat contre l’obésité, 23,50 € pour le format papier et 1,99 € au format numérique. Disponible en commande sur le site Edilivre.com. Bientôt disponible sur les sites Internet de la Fnac, Amazon et Chapitre.com.

La suite de l'article à retrouver dans le Haut Anjou de vendredi 27 juillet 2018, édition papier ou numérique.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire