Lise Betton, kinésithérapeute, de l’USMC au Stade lavallois

06h00 - 20 juillet 2018 - par S.P
Lise Betton, kinésithérapeute,  de l’USMC au Stade lavallois
Depuis 19 ans, la jeune Cosséenne ne rêve que de soigner «avec ses mains», un rêve devenu réalité. - © Stade lavallois

Récemment nommée kinésithérapeute du groupe professionnel du Stade lavallois, Lise Betton, originaire de Cossé-le-Vivien, compte bien mettre à profit sa formation et sa détermination afin d’atteindre l’objectif de la saison : remonter en Ligue 2. Coup d’œil sur celle qui a réussi à s’imposer en tant que femme dans un milieu du foot encore très masculin.

Récemment nommée kinésithérapeute du groupe professionnel du Stade lavallois, Lise Betton, originaire de Cossé-le-Vivien, compte bien mettre à profit sa formation et sa détermination afin d’atteindre l’objectif de la saison : remonter en Ligue 2. Coup d’œil sur celle qui a réussi à s’imposer en tant que femme dans un milieu du foot encore très masculin.

Quel est le point commun entre Lise et ses patients s’entraînant aux Gandonnières ? Sa vocation, qui lui a paru évidente dès 7 ans. Elle sera kinésithérapeute. Influencée par une famille sportive animée par l’amour de l’AS Saint-Étienne, la jeune Cosséenne pratique alors le judo.
« Je trouvais ça incroyable de pouvoir soigner les gens juste avec mes mains », se souvient la jeune praticienne, qui passe très vite des tatamis au cabinet lors de stages qui ont confirmé cette envie de prodiguer des soins.
Après des études réussies, déjà dans les soins kinésithérapiques c’est grâce à la pubalgie de son frère Marc, joueur de l’US Méral/Cossé, que la jeune diplômée découvre les blessures sportives et se passionne pour les soins dédiés aux professionnels du sport, notamment dans le football.
À partir de là tout s’enchaîne très vite, d’abord kinésithérapeute pour son club de Cossé, elle effectue une formation de spécialisation dans la kinésithérapie du sport, fait des remplacements au SCO d’Angers et finalement les portes du Stade lavallois s’ouvrent, en juin.

Un rôle primordial

« Mon rôle c’est avant tout, de tout mettre en œuvre pour qu’un joueur blessé puisse retourner sur le terrain au plus vite », détaille Lise Betton. Ainsi une à deux fois par jour, elle prodigue des séances de soins aux joueurs victimes de diverses blessures.
« J’ai aussi ce rôle d’entre deux. Je suis du staff technique mais je suis tous le temps en contact avec les joueurs, donc je fais aussi le lien entre eux », explique la jeune kiné de 26 ans. En effet, le soin est propice à la discussion, notamment autour des problèmes des joueurs, que Lise garde pour elle ou bien qu’elle essaye de résoudre avec l’aide du coach.

Un réel challenge

L’objectif du club cette année est clair : remonter en Ligue 2 à tout prix. « Ici tout le monde bosse à fond pour la remontée », se réjouit la nouvelle kinésithérapeute qui a reçu un accueil « formidable » de tous les membres du club. Pourtant, il est parfois encore compliqué pour une femme de s’imposer dans le milieu du football. « À Laval, tout s’est bien passé. Je pense que désormais les femmes peuvent avoir leur place dans les clubs. »
Lise Betton arrive donc à une période cruciale du Stade, alors que l’arrivée de nouveaux joueurs et d’un nouveau coach annonce un renouveau certain. La Cosséenne compte tout donner pour que les Tango soient au top cette saison.


Erwan Helleux

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL