La doyenne de la Mayenne file vers ses 111 ans !

06h00 - 16 juillet 2018 - par C.T
La doyenne de la Mayenne file vers ses 111 ans !
Marie-Louise Berthelot.

Marie-Louise Berthelot va avoir 111 ans le 29 juillet ! Elle est la doyenne des Mayennais. En France, la doyenne a eu 114 ans en février dernier, il s’agit de sœur Andrée : Lucille Randon. Elle vit dans le Var.

Marie-Louise Berthelot est née à Bourg-d’Iré (Maine-et-Loire) en 1907. Elle est la dernière d’une famille de trois enfants.
La vie n’a pas été facile pour cette femme qui a connu deux guerres mondiales. «Lors de la première, j’étais petite, je n’ai pas beaucoup de souvenirs. à cette époque j’allais à l’école de Bourg-d’Iré à pied en sabots en faisant 4 km aller et quatre autres au retour.»

La Seconde Guerre mondiale n’a pas épargné sa famille. «Mon père était malade et devoir repartir l’a tué je pense. Mes deux frères, eux, sont montés au front. Il ne restait donc plus que moi et ma mère pour gérer la ferme.»

Depuis 21 ans en maison de retraite

Marie-Louise s’est ensuite mariée et est devenue «cultivatrice dans une ferme de Grugé-l’Hôpital : Bellevue. Mon mari était à la fois cultivateur et ardoisier à Bel-Air», explique-t-elle. Ils n’ont pas eu d’enfants.

Ils ont vécu ainsi des années avant de s’installer dans une maison à Renazé.

Puis en 1997, soit il y a 21 ans, elle rejoint l’Ehpad de Renazé (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Elle y coule des jours heureux.

«Mon sport, c’était le travail !»

Quand on la questionne sur son secret de longévité, elle répond juste : «ça ne se commande pas. » Marie-Louise n’a jamais fumé, ni bu d’alcool, ni pratiquer de sports... « Je n’avais pas besoin d’en faire, je travaillais dur. Mon sport c’était le travail !».

Elle a vu l’évolution de la société sur plus d’un siècle : deux guerres mondiales, l’arrivée du téléphone jusqu’aux réseaux sociaux, le vote des femmes, Mai-68, la conquête de la lune par l’Homme...

 

Lire davantage dans notre édition du vendredi 13 juillet.

0 commentaires

Envoyer un commentaire