Une tornade avait balayé ses espoirs d’installation

06h00 - 03 juillet 2018 - par C.T
Une tornade avait balayé ses espoirs d’installation

Il y a six mois, dans la soirée du 29 décembre 2017, à Senonnes, un fort coup de vent a détruit, à quelques jours de son installation, et de l’ouverture de son activité, tous les équipements dont Pascale Leroy avait besoin. Mais un autre vent souffle actuellement, celui de la solidarité qui va peut-être lui permettre de reconstruire. Un financement participatif de 40 000 euros a été lancé.

«Non ce n’était pas une mini tornade, c’était une vraie tornade qui nous a tout mis parterre !», explique Pascale Leroy.
Cétait le 29 décembre au lieu-dit Les Lionnières, à Senonnes, là où elle avait loué des bâtiments et terrains afin de les exploiter pour se lancer dans son métier.
L’activité devait démarrer dix jours après, le 10 janvier exactement. 

La Renazéenne est «éleveur et naisseur en poneys shetland et dans la valorisation et l’éducation de chevaux afin de les commercialiser avec le cavalier adéquat», explique-t-elle. Une douzaine de chevaux et une vingtaine de shetland devaient rentrer aux Lionnières.

40 000 € de travaux

Avec la destruction de deux bâtiments de 1600 m2 au total, du manège et d’une cinquantaine d’arbres et haies, et la perte de tout le fourrage, l’installation était devenue impossible.
De plus, «la maison a été éventrée tout le côté nord, et la façade sud a aussi été bien abîmée».

Des travaux ont déjà eu lieu, les premiers sont encore en cours et d’autres sont à prévoir. Au total, la note s’élève à 40 000 €, avec des assurances qui ne couvriront pas tout.

Pascale Leroy, «la mort dans l’âme», a dû suivre les conseils d’amis afin de lancer une cagnotte pour récolter de l’argent sur la plate-forme Leetchi. Car elle n’abandonne pas son projet. «Je compte rouvrir en octobre maintenant. Pour remercier tous ceux qui m’aideront j’apposerai une structure avec tous leurs noms et ils seront les bienvenus quand ils veulent sur les lieux.»

Pascale Leroy compte aussi développer une activité grand public avec de petits chevaux de 1,55 m qui seront disponibles pour des enfants ou familles qui le souhaiteraient. «Cette partie loisirs me tient vraiment à cœur afin d’aider par les chevaux ceux qui connaissent des moments durs dans leur vie.»

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL