A Segré, bac et musique, ils ont choisi !

10h00 - 18 juin 2018 - par B.X
A Segré, bac et musique, ils ont choisi !
Le groupe BC Band est l'un des groupes présent à Segré pour la fête de la musique, ce vendredi 22 juin.

BC Band est une formation de lycéens de Bourg-Chevreau. Le groupe se produira à la fête de la musique de Segré. Ses membres, guitariste, batteur, saxo, bassiste et chanteuse proposeront des reprises pop essentiellement, mais également de rock et de funk. Ils présenteront en avant-première une de leur composition, en version instrumentale.

Alors qu'ils planchent depuis ce lundi sur leurs épreuves du bac, ces jeunes artistes, originaires de Segré, Bel-Air ou encore Le Lion-d’Angers s'apprêtent à se produire à Segré vendredi 22 juin à l'occasion de la fête de la musique.

«Trois d’entre nous auront une épreuve le jour même, moi je serais libéré», indique Cyprien, l'un des membres du groupe. Après avoir tout donné pour leur exam, on les retrouvera donc ce cendredi 22 à partir de 21h sur la place de la République à Segré.

Une première pour ce groupe ainsi constitué. Mais pas une première pour certains de ses membres qui se sont déjà produits depuis deux ans lors des précédentes fêtes de la musique, dans les bars de Segré, au sein d’un groupe aujourd’hui dissout, les Teen’s dream.

Un groupe made in Bourg-Chevreau

BC Band, c’est une formation qui existe depuis longtemps au lycée Bourg-Chevreau mais dont la configuration évolue au fur et à mesure des entrées et sorties des élèves dans l’établissement, chacun n’y restant en effet que le temps du lycée.

En arrivant en classe de seconde à Bourg-Chevreau, Cyprien s’est inscrit dans le groupe, c’est aujourd’hui le plus âgé de la bande. Lui et ses copains ont la chance de profiter dans le lycée des moyens mis à leur disposition pour répéter, «tous les lundis de 12 h 50 à 13 h 45» : un local, une batterie, un ampli.

Fête de la musique

A partir de 18 h place de la Mairie : écoles et chorales

A partir de 21 h place de la République : BC Band, puis Crysos jusqu'au bout de la nuit !

Article détaillé à retouver dans l'édition Haut-Anjou du 15 juin

 

 

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL