Château-Gontier : 14 millions d'euros pour sauver l’hôpital Saint-Julien

14h32 - 19 juin 2018 - par M.A
Château-Gontier : 14 millions d'euros pour sauver l’hôpital Saint-Julien
Le site de l’Hôtel-Dieu a toujours été un espace dédié aux missions hospitalières, depuis plusieurs siècles. - © Audrey Mauny

C’est l’un des bâtiments emblématiques de Château-Gontier, celui qui est choisi très régulièrement pour représenter la sous-préfecture mayennaise. Mais du haut de ses 136 ans, l’Hôtel-Dieu souffre des affres du temps. C’est pourquoi un Fonds de dotation pour la sauvegarde du patrimoine du centre hospitalier a été créé et les mécènes seront prochainement invités à soutenir la restauration de ce monument incontournable.

Que ce soit dans le guide des Plus beaux détours de France, sur les sites Internet de la Ville et du Pays de Château-Gontier, sur les cartes postales, l’hôpital saint-Julien s’affiche fièrement comme un emblème de la sous-préfecture mayennaise. « C’est pourquoi, il faut absolument faire quelque chose pour préserver son intégrité », assure Patrick Plassais, le directeur du centre hospitalier du Haut-Anjou.

Quatorze tranches de travaux nécessaires

En effet, la pérennité de son usage (le bâtiment accueille notamment aujourd’hui le service psychiatrie, l’hôpital de jour, des consultations, les hospitalisations complètes et une partie du pôle gériatrie) sera menacée si les dégradations s’accumulent sans qu’aucun travaux ne soient envisagés. « Quelques éléments de charpente sont attaqués par les insectes, des défaillances dans les façades permettent à l’eau de s’infiltrer et pourraient provoquer davantage de dégâts, les enduits sont altérés, les couvertures en ardoises aussi, les zingueries vétustes... »
Depuis 2016, dans la perspective de financer de futurs travaux, un Fonds de dotation pour la sauvegarde du patrimoine du centre hospitalier du Haut-Anjou a été créé. « Au préalable, nous avons fait réaliser un diagnostic complet dont nous avons reçu, il y a un mois, les conclusions », complète Patrick Plassais qui poursuit : « Quatorze tranches de travaux ont été proposées, conduisant à un budget total d’un peu plus de 14 millions d’euros. »

Plus d'informations dans notre édition du Haut Anjou du 15 juin.

0 commentaires

Envoyer un commentaire