«C’est une histoire de cœur»

00h00 - 10 novembre 2005
«C’est une histoire de cœur»

Samedi dernier, Roselyne Bachelot, député européenne, était présente pour l’inauguration de l’exposition Charles de Gaulle. Dans cette rétrospective gaullienne, elle reconnaît un grand travail d’historien, et un ouvrage de cœur. L’élue angevine s’est laissée aller à quelques confidences. Interview.Haut-Anjou : Pourquoi êtes-vous présente à cette inauguration en Mayenne ?Roselyne Bachelot : Je suis député européenne pour le grand ouest, je suis donc une élue mayennaise. Plus sérieusement, j’ai répondu à l’appel de mes amis Banse, et je ne suis pas déçue. H.A : Comment jugez-vous cette exposition sur le général de Gaulle ?R.B : Les époux Banse ont réalisé un vrai travail d’historien. Les écoles peuvent découvrir la vie de Charles de Gaulle. On voit un peu de tout sur le Général, du bon comme du moins bon, cette exposition est d’une grande qualité. J’ai fait un bon choix en venant ici.H.A : Dans votre discours, vous avez parlé d’une histoire de cœur, pour quelles raisons?R.B : J’ai été frappé par la croix du Gaullisme à neuf mois et demi. Mon père m’a emmené à un meeting politique, et le général de Gaulle m’a embrassé sur la joue. Mes parents étaient résistants. Ils cachaient des juifs, des Anglais durant l’occupation. L’histoire du Général est une histoire de cœur, une partie de celle de ma famille. J’ai toujours le revolver de ma mère sur ma table de nuit, celui qu’elle portait dans le maquis Saint-Marcel. A bon entendeur (Ndlr : elle rit aux éclats)H.A : Que représente pour vous le Général de Gaulle ?R.B : Charles de Gaulle et son parcours politique sont reconnus dans le monde entier. Il a laissé un héritage de valeurs. Il m’a appris à me méfier des idéologies. Dans le contexte actuel, c’est très important.H.A : Si Charles de Gaulle a laissé un héritage de valeurs, laquelle vous a-t-il transmise ?R.B : (NDLR : après un moment de réflexion). La vérité. Le général de Gaulle a dit : «il n’y a de réussite que dans la vérité». Je ne transige pas avec la vérité, et on m’a souvent reproché mon franc-parler.Pratique : L’exposition de Gaulle est visible jusqu’au 13 novembre à la salle de l’Escale. Elle est ouverte gratuitement au public, le vendredi 11 novembre de 16h à 17h30, le samedi 12 et dimanche 13 de 14h30 à 17h30. Propos recueillis par Quentin Lanvierge.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire