Un magasin bio sur le terrain de foot de Saint-Loup-du-Dorat

06h00 - 13 juin 2018 - par R.G
Un magasin bio sur le terrain de foot de Saint-Loup-du-Dorat
Anne-Lise et Thomas Racine portent le projet du commerce Chez Alice en référence au prénom de leur fille. - © Haut Anjou.

Un couple de Beaumont-Pied-de-Bœuf entend ouvrir un commerce de produits locaux et bio. En plus du magasin s’ajouteront des espaces pédagogiques tout aussi importants à leurs yeux.

Le terrain de football de Saint-Loup-du-Dorat va-t-il laisser place à un commerce de produits bio et locaux ? Depuis plusieurs mois, Anne-Lise et Thomas Racine planchent sur ce projet. « Nous souhaitons proposer des produits de saison pour que les consommateurs retrouvent les véritables goûts des fruits et légumes », annonce l’ancien intendant de terrains de golf qui porte ce projet familial avec son épouse. 

Idéalement situé, le terrain se trouve sur un axe où plus de 6 000 véhicules circulent chaque jour. 

Un espace apothicaire

Chez Alice, « car on ne va pas au magasin mais chez quelqu’un », précise le couple, se veut d’abord un commerce où la production alimentaire locale est valorisée (viande, fruits, légumes, spiritueux, fromages...). Sur l’étiquette, le client pourra d’ailleurs retrouver le nombre de km parcourus, le nom (et la photo ?) du producteur ainsi que  le prix d’achat. 

De par sa formation de médecine chinoise, Anne-Lise Racine proposera également des plantes séchées et fraîches en vrac ou encore des épices et plantes culinaires dans l’espace apothicaire. 

Un labyrinthe végétal

Mais surtout Chez Alice se voudra être un lieu pédagogique. Sur les 2 500 m2 de terrain, en plus du bâtiment  en structure bois de 200 m2 qui abritera l’espace de vente construit sur le modèle d’un marché, une salle d’échange sera aménagée.

« Cet espace permettra autant d’accueillir des scolaires, des conférences, des expositions que des ateliers. Il sera aussi  le lieu de débriefing du parcours éducatif », indique Anne-Lise Racine. Car, ce dossier qui sera présenté dans les prochains jours aux banques, prend en compte  la réalisation d’un labyrinthe végétal. 

Sur près de 400 m2, dans la continuité du magasin, cette surface laissera la part belle à des jeux de piste et à une découverte du monde des contes sur le vivant (Jack et le haricot magique, la poule aux œufs d’or, La Chèvre de monsieur Seguin...). 

Plus d'informations à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 8 juin 2018.

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL