Johnny Rock en concert hommage à Congrier

09h10 - 25 mai 2018 - par C.T
Johnny Rock en concert hommage à Congrier
Johnny Rock.

Marie-Thé et Jean-Yves Bourgine, les gérants du restaurant Le Tahiti de Renazé organisent ce vendredi 25 mai à Congrier un dîner-spectacle en hommage à Johnny.

Vous n’étiez pas parti pour vivre au départ de votre ressemblance avec Johnny ?
Johnny Rock : Je suis charpentier de navire de formation mais je rêvais de vivre de ma passion. J’ai eu la chance de devenir le premier sosie de Johnny, les autres sont arrivés bien après. Alors j’ai de l’avance.
Aujourd’hui, je parcours 100 000 km par an pour me produire.

Depuis le décès de Johnny êtes-vous davantage sollicité ?
Clairement oui. Je faisais déjà beaucoup de prestations, mais là ça s’est accéléré. Dans la nuit de son décès, le téléphone n’a pas arrêté d’appeler. ça m’a inquiété et je me suis alors levé. En regardant les infos j’ai compris. BFM TV m’appelait déjà aussi.
Dès le lendemain, les premières réservations tombaient pour que je me produise. Je suis blindé pour jusqu’à janvier l’année prochaine.
En décembre prochain, date de son premier anniversaire de décès, j’enchaînerai plusieurs prestations dans la même journée. L’engouement est fou.

Comment expliquez-vous cela ?
Les fans ne veulent ou ne peuvent pas  croire qu’il n’est plus là. Ils veulent le revoir. Alors je pense qu’ils reportent leur amour pour Johnny sur moi. En fin de concert, c’est souvent de la folie.

Johnny appréciait-il ce que vous faisiez ?
J’ai rencontré Johnny huit fois en tout. Mais surtout trois fois où on a pris beaucoup de temps pour discuter. J’étais rentré dans son clan, via son chauffeur qui était un copain. C’est d’ailleurs lui qui m’a dit que Johnny savait où je faisais mes spectacles, ce que je proposais, etc.
Johnny a toujours été gentil avec moi lors de nos rencontres.

En quoi votre caractère ressemble à Johnny ?
Je suis sosie depuis mes onze ans, alors je suis totalement rentré dans le personnage. Nous avons énormément de choses en commun. La passion pour la Harley Davidson notamment. Mais surtout, la scène. Comme lui, il m’arrive d’être fatigué, mais dès que je revêts le costume, c’est terminé. Le public est ma drogue. J’en suis fou.

Et quelles sont vos différences ?
Moi je suis très bricoleur de par ma formation. J’ai retapé énormément de maisons pour mes filles. Je pense qu’il l’était beaucoup moins.

Quel spectacle présenterez-vous à Congrier ?
Je refais le même concert que celui de sa dernière tournée Rester vivant, avec le même costume que j’ai fait refaire. Je serai seul sur une bande-son, mais je peux aussi me produire avec un orchestre comme pour le grand rassemblement prévu le 16 juin (Johnny est né le 15 juin) au stade de Lorient. Ce concert sera le point d’orgue de toute une journée dédiée à Johnny avec notamment une brocante spéciale Johnny.

 

Retrouvez davantage dans notre édition de ce vendredi 25 mai.

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL