Meslay/Grez : les clés de la réussite du festival Ateliers jazz

06h00 - 10 mai 2018 - par R.G
Meslay/Grez : les clés de la réussite du festival Ateliers jazz
Janysett Mc Pherson (© Jean-Louis Neveu) clôturera l’édition 2018 du festival

Depuis 21 ans, le rendez-vous jazz du Pays de Meslay/Grez est devenu incontournable. Du 5 au 12 mai, le public pourra une nouvelle fois découvrir une programmation mêlant ateliers, musiciens locaux et artistes à la renommée nationale voire internationale.

Ce qui ne devait être qu’un événement pour fêter les dix ans de la salle socio-culturelle de Meslay-du-Maine en 1998 est devenu un festival reconnu aux quatre coins de l’Hexagone. Voire plus. Le directeur artistique le reconnaît : «  Je reçois entre 50 et 70 mails par jour d’artistes ou bien de leurs producteurs pour se produire au festival Ateliers jazz. » 

Les jeunes sur scène 

Pour Jeff Landeau, professeur de percussions à Meslay notamment et à l’origine de la manifestation, ce qui a fait le succès de ce rendez-vous est la formule incluant les jeunes. « Les Ateliers jazz proposés par les élèves des écoles du département  introduisent chaque soirée avant la première partie et la tête d’affiche.

Et les jeunes profitent des mêmes installations que les professionnels : la scène, le matériel et le public », explique-t-il. Mais surtout, le choix de la programmation jazz se veut le plus large possible. « On souhaite susciter la curiosité. Il nous faut prendre parfois des risques, ne rien s’interdire. Il est fort probable que beaucoup de spectateurs qui viennent au concert ne savent pas du tout à quoi s’attendre », ajoute Jeff Landeau,  très attaché au côté familial et à la proximité entre les artistes et le public. 

Avec une équipe d’une centaine de bénévoles, le festival  est prêt à accueillir les milliers de spectateurs attendus sur les onze rendez-vous sur lesquels elle travaille depuis près d’un an. Car anticiper est le maître-mot du directeur artistique. « En 2012, nous avions accueilli Ibrahim Maalouf. Aujourd’hui, ce serait plus compliqué financièrement. Nous accueillons cette année John Scofield,  qui a décroché deux Grammy awards en 2017, pour sa seule date en France ou No Tongues lauréat de Jazz migration en fin d’année dernière. Des titres qu’ils ont obtenus après que la programmation a été calée, c’est toujours positif pour notre festival », se félicite Jeff Landeau.

Un festival qui se clôturera samedi 12 mai par une représentation des jeunes des Ateliers jazz aux côtés des artistes professionnels. On ne change pas une formule qui fonctionne...

Renseignement  au 02 43 64 37 45 et sur la page Facebook Ateliers jazz de Meslay-Grez.

Programme complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 4 mai 2018.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire