La foire de Renazé annulée, le comice est lui aussi menacé

06h29 - 01 mai 2018 - par C.T
La foire de Renazé annulée, le comice est lui aussi menacé
Photo d'illustration.

La foire de Renazé n’aura pas lieu cette année. L’Arcia regrette le manque d’implication de certains. Le problème c’est que le comice est à son tour menacé.

«C’est une grande déception», admet Damien Désert, l’ancien président de l’Arcia (qui a passé la main à Bruno Quentin, assureur), l’association renazéenne des commerçants, industriels et artisans. Cette dernière avait relancé la foire de Renazé il y a cinq ans. Celle-ci revoyait enfin le jour après dix ans d’absence.
Mais voilà, cette année il a été décidé de l’annuler. «Nous sentions un manque de motivation chez certains professionnels locaux. Entendre dire que payer une cotisation de 75 € à l’année, et qu’elle ne leur rapporte rien, a été dur à digérer quand vous vous investissez pour insuffler une vie, une dynamique commerciale à la commune», explique Damien Désert qui regrette le départ de certains adhérents.
«L’organisation de la foire dans ces conditions ne pouvait plus tenir. Elle ne reposait aussi que sur quelques personnes.»

«Le public et les bénévoles répondaient présents»

Pourtant le succès était là. «Il est là le paradoxe ! Nous arrêtons alors que nous réussissions à faire venir jusqu’à 50 exposants et que le public répondait présent, tout comme les bénévoles.»
La renaissance de la foire, il y a cinq ans, avait redonné une vitrine commerciale, un dynamisme. L’Arcia s’était entendue avec une autre association pour que cette dernière organise son vide-greniers à la même date, (celle-ci a depuis été dissoute, NDLR).

Le comice du Chéran sera-t-il lui aussi annulé ?

Aussi le comice du Chéran avait fait l’effort de bouger sa date en 2016 pour se coller à celle de la foire et ainsi étoffer encore les activités et stands proposés aux familles. «C’était vraiment sympa car il y en avait pour tout le monde grâce à ce travail en commun», souligne Damien Désert.
Mais quid aujourd’hui du comice ? Ger Jan De Groot, le président du comice : «Ce qui est sûr c’est qu’on ne va pas le faire au printemps. ça sera peut-être à l’automne mais à condition aussi que les éleveurs se mobilisent car l’an dernier seuls trois en bovins avaient participé (et une dizaine en équins, NDLR). Cela ne sert à rien si on est si peu. Autant l’arrêter.»

Une soirée repas et une réflexion sur l’avenir de la foire

Tout n’est pas au point mort. L’Arcia organise une soirée-repas en juin «pour maintenir les liens qui se sont créés car ces cinq ans de foire ont été bénéfiques.»
Aussi, «nous réfléchissons à savoir si on ré-organise une foire mais sous une autre formule, ou si on fera quelque chose de complètement différent, ou si on ne fera une foire que tous les deux ans », conclut Damien Désert.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire