Une élue municipale agressée au Lion-d'Angers

11h47 - 26 avril 2018 - par G.Y
Une élue municipale agressée au Lion-d'Angers

Mardi 24 avril, l’après-midi, une élue du Lion-d’Angers a été prise à partie par un homme. Ce dernier a tenté d’entrer dans le bâtiment municipal. Marie-Claude Hamard, l’adjointe à l’action sociale, s'y est opposée. L’homme l’a repoussée brutalement, sans la blesser. L'élue a porté plainte pour agression à la communauté de brigades du Lion-d'Angers.

L’élue venue préparer ses dossiers avant la réunion du conseil municipal s’est opposée à la demande insistante de son interlocuteur. Elle a tenté de lui interdire l’accès au bâtiment. L’homme l'a repoussée brutalement et a pénétré dans le bâtiment censé être fermé. L’arrivée d’un employé municipal a été salutaire. L’homme est devenu moins violent. Il s’est calmé puis s’est volatilisé dans la nature.
Selon les gendarmes, « l’élue a été très choquée. Elle ne s’attendait pas à un tel comportement. Il a été violent mais surtout verbalement. Il lui a fait peur. » L’élue qui s’est sentie agressée n’a pas souhaité se rendre au conseil municipal de mardi soir.

Solidarité entre élus

Étienne Glémot, le maire, a fait part de son absence aux autres élus. « Ma première réaction a été de savoir comment Marie-Claude Hamard allait après cette agression. En l’appelant, j’ai compris qu’elle a eu un gros choc émotionnel. C’est une agression physique et ce n’est pas la première fois que cet homme s’en prend à un élu. » Étienne Glémot a annoncé qu’il allait porter plainte pour agression. Il souhaite qu’une solidarité entre élus se mette en place.

Une enquête est en cours et l’auteur des faits va être entendu dans les jours à venir.

 

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire