Ils envoient des enfants malades en séjour grâce à des chaussures

06h00 - 05 avril 2018 - par C.T
Ils envoient des enfants malades en séjour grâce à des chaussures
Michel Montécot a créé le premier point de collecte dans le craonnais.

Toutes pompes dehors. C’est le nom de l’opération lancée pour la première fois dans le craonnais. Elle va contribuer à aider des enfants ayant le cancer à partir en séjour.

L’association AOPA de Nantes organise une grande collecte de chaussures usagées mais portables chaque année et durant deux semaines.
«Au départ c’est la Jeune chambre économique (JCE) de Nantes qui a eu cette idée en 2000 et l’a confiée ensuite à l’association AOPA de Nantes. L’objectif est d’envoyer une trentaine d’enfants souffrant de cancers des CHU de Nantes et Angers en séjour», explique Bernard Provost.

Cet habitant de Pouancé, après avoir mis en place des points de collecte à Châteaubriant (à la mairie et celles des communes aux alentours, à l’amicale de l’hôpital, dans des magasins...), a fait de même quand il est arrivé à Pouancé. «Depuis trois/quatre ans, il y a des points de collecte là-bas aussi.» Au total, AOPA peut compter sur mille points sur tout le grand ouest. Parmi ceux-ci celui de Craon. Il est nouveau. «J’ai rencontré Michel Montécot au cours d’une soirée, c’est un ancien collègue de travail et je lui ai parlé de cette opération. Il a bien voulu le gérer localement», explique Bernard Provost qui aimerait que se crée un pôle entre Pouancé, Combrée et la Mayenne.

78,6 tonnes récoltées soit 35000€

Michel Montécot «veut amorcer l’événement pour peut-être l’an prochain travailler davantage avec les écoles sur ce sujet», explique-t-il.
En 2000, lors de la première année, cinq tonnes avaient été collectées. En 2017, 78,6 tonnes avaient permis de récolter 34 600 €, grâce aux particuliers, mais aussi entreprises, écoles (ces dernières représentent 30% des points de collecte)... qui se mobilisent. Vingt-huit enfants malades avaient pu partir une semaine en août dernier, dans le massif du Vercors. Ils étaient encadrés par une quinzaine de professionnels de la santé et animateurs.

Une fois collectées, les chaussures sont rachetées par le Relais Atlantique, une entreprise d’insertion partenaire du groupe Emmaüs. Là-bas, elles sont revendues par le Relais soit dans leurs friperies soit dans leurs établissements internationaux.
Pour ceux qui souhaitent donner une ou plusieurs paires usagers, il vous faut vous assurer que les chaussures sont bien attachées par paires, ou mises dans un sac plastique.

Le point de collecte dans le craonnais où vous pouvez déposer vos chaussures - Il est situé chez Michel Montécot, à Niafles au 1, bis rue du Roquet. Tél. : 06 8408 16 64.

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL