V and B ne manque pas d’audace !

06h00 - 02 avril 2018 - par R.G
V and B ne manque pas d’audace !
Antoine Porcher, directeur général de V and B, a reçu le prix du franchiseur le plus amibitieux. - © Haut Anjou

La société castrongontérienne a décroché le prix du franchiseur le plus audacieux. Un titre qui offre une occasion rêvée à V and B de gagner en visibilité et en notoriété dans des régions où elle est encore peu présente.

Audace. Nom féminin faisant référence au courage, l’intrépidité. C’est cette valeur prônée par l’entreprise castrogontérienne depuis ses débuts en 2001 qui a été récompensée au Salon de la franchise à Paris mardi 27 mars. V and B a en effet reçu le prix du franchiseur le plus audacieux. Pour y parvenir, la société avait mobilisé toutes ses équipes ces dernières semaines. 

«  A travers notre vidéo ‘’Oser, tester, apprendre’’ que nous avions réalisée et publiée sur les pages Facebook de nos différents magasins, nous avons fait fonctionner au maximum notre communication autant en interne qu’auprès de nos franchisés », indique non sans fierté le directeur général du groupe, Antoine Porcher. 

Un soutien sans faille qui a joué une part importante dans la dernière ligne droite face à ses quatre concurrents Keep cool (salle de sport), Fitness boutique (équipements sportifs), Boréa (boulangerie) et O2 (services à la personne). 

« Une reconnaissance »

A l’issue de la remise du trophée le 28 mars, porte de Versailles, c’est la fierté qui prédominait dans les rangs de V and B. « C’est une belle reconnaissance qui démontre que nous avons notre place dans le monde de la franchise, commente le directeur général. On entre dans la cour des grands. » 

Le gagnant de la cinquième édition du concours, organisé par Gan Assurances et l’Officiel de la franchise, a appuyé sa candidature sur son concept alliant convivialité d’un bar et expertise d’un caviste autant pour les vins, les bières que les spiritueux. Et ce en portant « l’intime conviction qu’avec l’envie, les choses les plus simples peuvent souvent faire la différence ».

Alors que l’objectif est de compter 200 enseignes aux quatre coins de l’Hexagone d’ici 2020, V and B entend surfer sur ce prix pour implanter son image de marque en île-de-France et plus précisément à Paris. « Nous comptons à ce jour quatre magasins dans la petite couronne parisienne. Ce prix va nous permettre de gagner en visibilité, faire parler de nous pour en ouvrir d’autres à l’avenir », avance Antoine Porcher. 

Car l’objectif de V and B est bel et bien de « s’installer au cœur de Paris. » Pour 2018, ce ne sont déjà pas moins de 25 ouvertures qui sont programmées dans l’Hexagone. De quoi faire rayonner davantage la marque et attirer encore un peu plus ceux que l’on appelle, les VandBistes.

Toutefois, avec ce prix de franchiseur le plus audacieux, c’est aussi une forme de ‘‘pression’’ qui repose sur les épaules des équipes. Cette audace qui a fait la différence se doit d’être préservée voire encore plus exploitée.

Plus d'informations à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 30 mars 2018.

0 commentaires

Envoyer un commentaire