Des idées et des alliés pour le collège de Combrée

17h00 - 23 mars 2018 - par C.S
Des idées et des alliés pour le collège de Combrée
Keith Bloomfield, sa femme Geneviève Charbonneau et David O’Neil tentent de trouver un moyen de reconvertir l’ancien collège de Combrée.

Fermé il y a maintenant treize ans, le collège de Combrée est depuis un joyau inexploité de notre territoire. L’association de sauvegarde du collège ne manque pourtant pas d’idées pour tenter de faire revivre ce site. Plusieurs d’entre elles seront évoquées lors de son assemblée générale.

Ce samedi 24 mars, à 10 h à la salle de la Planche à Combrée, l’association de sauvegarde du collège de Combrée organise son assemblée générale. Une assemblée que Geneviève Charbonneau, la présidente de l’association, souhaite la plus large possible.

Fédérer un maximum de personnes

Militante invétérée de la préservation du patrimoine du Haut-Anjou, la Combréenne a trouvé un allié de taille pour tenter de reconvertir le bâtiment gigantesque construit en plein milieu du 19e siècle et qui accueillait l’institution libre catholique jusqu’en 2005. Cet allié, c’est David O’Neil, l’américain qui a pris possession du château de Falloux au Bourg-d’Iré. Charmés par la richesse de notre patrimoine bâti, David et son compagnon ont entièrement restauré le château du comte, qui menaçait de tomber en ruine.

Pour David, le combat pour préserver la région se trouve désormais (mais pas seulement) dans ce collège. «Nous souhaitons fédérer un maximum de personnes autour de ce collège afin de pouvoir y faire quelque chose. Associations, élus, particuliers, ensemble, il y a vraiment de multiples projets à développer autour de ce bâtiment», s’enthousiasme l’Américain, qui y voit un intérêt pour l’ensemble du territoire.

Article complet à retrouver dans le Haut Anjou du 23 mars 2018

0 commentaires

Envoyer un commentaire