Un projet d'éco-pâturage avec des percherons sera mené à Renazé

15h32 - 20 mars 2018 - par C.T
Un projet d'éco-pâturage avec des percherons sera mené à Renazé
Anita Guérin et Patrick Gaultier.

Un projet d’éco-pâturage va être mené à Renazé, sur les parcelles de 8000?m environ derrière le lotissement Victor Hugo. Un bon moyen d'entretenir des parcelles à moindres coûts et de créer du lien social. Une matinée citoyenne le samedi 7 avril est organisée pour que les habitants bénévolement installent les clôtures.

Un projet d'éco-pâturage via des percherons va être mené. La semaine dernière, les élus hésitaient encore si ce serait des moutons ou des percherons qui seront utilisés (Lire Haut Anjou du 16 mars). Finalement, ça sera ces derniers. «Il s’agit d’un premier test. Si nous le maîtrisons, nous verrons si nous n’en développerons pas d’autres du côté de la maison de retraite et foyer logement, car les animaux ont comme intérêt en plus d’entretenir les parcelles et donc de réaliser des économies, de créer du lien social», expliquent Patrick Gaultier, maire et sa première adjointe Anita Guérin.

Des percherons en éco-pâturage

Une matinée citoyenne consiste à demander aux habitants de travailler bénévolement au profit de la collectivité.
La matinée citoyenne organisée samedi 7 avril sera dédiée, en partie, à la construction de la clôture en grillage qui devra être installée pour accueillir des percherons. Ils entretiendront ensuite, du printemps à octobre, la parcelle.
Les percherons appartiennent au Renazéen Thierry Chevalier. «Nous avons opté pour ce choix du local plutôt que celui de la société que nous avions rencontrée» (celle-ci demandait 150 € par mouton mis à disposition). «Mais nous pourrions très bien faire appel à cette société et ses moutons pour nos autres projets d’éco-pâturage à l’avenir», n’exclut pas le maire.
Les piquets seront plantés avant la matinée citoyenne «afin d’éviter d’avoir des engins à circuler, par souci de sécurité.»
Et les élus de continuer : «Avec la participation financière qu’on demande aux aînés lors du repas du CCAS, nous financerons l’achat des fournitures estimées à 1200€ environ.»

Du nettoyage de rues aussi

«Le but est surtout d’intéresser les gens à leur commune, qu’ils s’investissent. Pour que les enfants puissent y participer, nous avons aussi décidé d’organiser du nettoyage des rues», dans l’esprit de ce qui avait été réalisé l’an dernier lors de la première édition. Une cinquantaine de personnes y avait participé.

Pratique - Matinée citoyenne, samedi 7 avril de 9 h 30 à 12 h. Un retour place de la mairie est prévu pour le pot final.
Inscription en mairie ou via les fiches chez les commerçants avant le 4 avril.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire