La Schizo’night, une soirée décalée à Château-Gontier

06h00 - 23 mars 2018 - par R.G
La Schizo’night, une soirée décalée à Château-Gontier
Deux des quatre lycéennes porteuses du projet aux côtés des deux porte-paroles de l’association et de sa présidente. - © Haut Anjou

La soirée se déroule ce vendredi 23 mars à partir de 19h30 au foyer rural de Bazouges.

Sensibiliser le public à un sujet sérieux sur un ton léger. C’est dans cet esprit que quatre élèves de Terminale Bac pro service à la personne et au territoire du lycée professionnel Robert-Schuman ont abordé ce projet. « La Schizo’night c’est une soirée qui s’inscrit dans le cadre de la Semaine de la maladie mentale et qui a pour objectif   de déstigmatiser la schizophrénie », indique Marion. Avec trois autres camarades, énola, Typhaine et Anaïs, elle travaille de concert depuis septembre dernier avec l’association SCHIzo’Jeun’S sur l’organisation d’une soirée qui se veut à la fois « festive et informative ».

Madame Schizophrénie de la partie

Recherche de sponsors et de partenaires pour la tombola, montage financier, animations, communication... Le groupe de lycéennes s’est démené pour que cette manifestation voit le jour. « Elles sont épatantes, va jusqu’à dire la présidente de l’association Jennifer Bunnens. Elles sont super impliquées et portent le projet avec une grande envie. »
Vendredi 23 mars au foyer rural de Bazouges, le public pourra ainsi profiter d’un quizz sur la schizophrénie, un piano bar avec une ambiance musicale puis en deuxième partie de soirée deux membres du groupe Le Pélican monteront sur scène pour assurer l’animation.

Tout au long de la soirée, Madame Schizophrénie se baladera dans la salle. Ce mannequin vert, « couleur de l’espoir est sans visage parce que finalement cela peut être n’importe qui », précise Jason, porte-parole de l’association, ira à la rencontre des adolescents et adultes attendus en nombre à la soirée.

Si la préparation arrive à son terme et que l’événement est proche, les quatre lycéennes n’en ont pas fini avec leur projet. Elles le présenteront à un jury de professeurs une semaine plus tard. L’aboutissement d’une opération festive et pédagogique.

Ce vendredi 23 mars à partir de 19 h 30 au foyer rural de Bazouges. Entrée gratuite.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire