« Réauté chocolat et Monbana vont continuer à coexister »

06h00 - 18 février 2018 - par R.G
« Réauté chocolat et Monbana vont continuer à coexister »
Antoine Warein est en charge des marques Réauté chocolat, Chocolaterie Monbana et Maffren. - © G.R.

Réauté chocolat, Chocolaterie Monbana et Maffren, le nouveau directeur exécutif a pour objectif d’animer ces trois marques.

Après avoir occupé des fonctions chez L’Oréal, Dessange ou encore Afflelou, Antoine Warein est entré dans l’univers du chocolat chez Coffea puis Leonidas. En décembre dernier, il a été nommé directeur exécutif en charge des marques Réauté chocolat, Chocolaterie Monbana et Maffren. Le tout rassemblé dans un pôle saveur et délice. « Ma mission est de créer des synergies entre ces différentes structures, annonce-t-il. Et ce tout en valorisant les spécificités de chaque marque-enseigne. »

Rachetée en 2015 par le groupe Buton, la marque Réauté chocolat se porte bien. « Nous nous devons d’assurer un bon rapport qualité-prix. Et cela tout en renforçant les différentes gammes (chocolats, tablettes, biscuits...) », précise Antoine Warein. Avec plus de 60 millions de bonbons de chocolat confectionnés chaque année sur son site de production d’Azé, Réauté chocolat tient à conserver cette image de savoir-faire de fabricant chocolatier.

Et ce, sans entrer dans un esprit de concurrence avec les marques du groupe. « Réauté chocolat et Monbana, qui ont des cibles différentes, vont continuer à coexister », assure le directeur exécutif. Alors qu’il a aussi pour objectif de « développer les zones de chalandise de chaque marque » comme le démontre l’ouverture de six nouveaux magasins Réauté chocolat en 2017 et qu’au moins cinq nouvelles boutiques verront le jour en 2018, le directeur exécutif s’appuie sur les grandes superficies de plus de 150 m2 pour développer encore un peu plus le concept de « magasin destination ». Le musée avec les visites possibles sur le site de Saint-Fort est ainsi indéniablement un atout supplémentaire.

« Occuper et gagner du terrain »

Une image de marque à diffuser nationalement voire plus qui passe par la diffusion une récente de spots publicitaires à la télévision ou encore le sponsoring via le skipper Armel Trippon sur la Transat Jacques-Vabre en attendant la Route du Rhum. « Nous sommes sans cesse en phase de développement. Il faut que le concept Réauté soit représenté. Il nous faut occuper et gagner du terrain », avance Antoine Warein.

Une quête de notoriété permanente et une image à embellir au quotidien qui passera, entre autres, par le ‘‘réhabillement’’ de 19 succursales en 2018 avec une refonte complète des façades en attendant les réaménagements intérieurs.

Après une année 2017 qualifiée de « succès », 2018 sera pour Réauté chocolat dans cette continuité avec « innovation et développement » comme maîtres-mots.

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL