Une expédition humanitaire au Bénin pour huit jeunes étudiants

12h00 - 14 février 2018 - par C.S
Une expédition humanitaire au Bénin pour huit jeunes étudiants
Avant de partir au Bénin pour mettre en place des ateliers agricoles, les étudiants ont rencontré, entre autres, Marc Bouihol, pépiniériste.

Huit étudiants originaires de Marans, Grez-Neuville, Champigné, La Jaille-Yvon ou encore Sainte-Gemmes-d’Andigné et même de Chartres vont participer à une action humanitaire au Bénin en juillet prochain. Un projet qu’ils ont monté de A à Z.

Tout a démarré en février 2017, quand une dizaine de jeunes, âgés alors de 18 à 21 ans, décident de se rassembler autour d’une association afin de mettre en place un projet humanitaire. «Chacun des membres avait une expérience dans l’humanitaire. Certains étaient adhérents d’associations et avaient déjà fait des voyages. D’autres avaient mené des initiatives avec leur lycée. On s’est dit : “et si nous montions notre propre projet ?», explique Pauline Grimaud, l’une des huit membres du projet.

C’est ainsi qu’est née l’association Be In. «À l’époque, nous n’avions aucune idée précise de ce que nous pouvions faire. Puis, un membre du groupe s’est rapproché de l’ancien prêtre de la paroisse du Lion-d’Angers qui officie depuis au Bénin, le père Aristide Gonsallo. Et c’est ainsi que le projet a pris forme.»

Mettre en place une “colo agricole”

Les membres de l’association se tournent ainsi vers le village de Banigbé, un village non loin de la capitale, et prennent contact avec les locaux. Le prêtre du village leur évoque alors son intention d’ouvrir des classes agricoles, dont l’objectif est de réconcilier les jeunes de la région avec l’agriculture. «Mettre en place nous-mêmes ces classes-écoles nous paraissaient vraiment trop lourd. Nous avons donc imaginé ce qu’on appelle une “colo agricole”.» Ce néologisme consiste en fait à organiser des activités scolaires le matin et des ateliers de jardinage l’après-midi.

Le voyage est encore en train de se construire et évolue sans cesse. Une chose est sûre, ces jeunes partiront du 1er au 30 juillet. Ils s’apprêtent à vivre une aventure hors du commun. Peut-être la première d’une longue série.

 

Les participants à ce projet ont payé entièrement leur billet d’avion. En revanche, ils ont organisé et organisent encore plusieurs actions afin de récolter des fonds pour parer aux différentes charges de la vie courante une fois arrivés au Bénin.

Deux grandes actions de financement sont prévues dans les prochains jours.

- La première est une collecte de papier. Une grande benne prendra place à Louvaines, du 24 février au 11 mars.

- La seconde action se tiendra le 14 avril prochain. Une pièce de théâtre sera jouée au Rex de Château-Gontier par la troupe de Ménil. Deux actrices interprèteront une comédie dont les bénéfices seront reversés à l’association.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire