La Petite Couère va retrouver une seconde vie

12h00 - 19 janvier 2018 - par C.S
La Petite Couère va retrouver une seconde vie
Daniel Nardin prend la suite de son père, Joël.

L’aventure de La Petite Couère va se poursuivre. L’avenir du parc éco-musée de Châtelais était incertain après l’annonce de son créateur et propriétaire de vouloir arrêter. C’est finalement son fils qui reprend l’affaire. Ouverture prévue le 1er avril prochain.

En plein cœur de l’été, l’année dernière, Joël Nardin annonçait la fin de l’aventure de La Petite Couère. Celui qui a créé de toute main ce parc éco-musée de 80 hectares ne pouvait plus assumer l’immense travail que nécessite la gestion d’un tel site. Six mois plus tard, c’est donc officiel, c’est son fils, Daniel, qui reprendra le «bébé» familial.

«Daniel est venu me voir dans les jours qui ont précédé la fermeture du site. On a discuté puis il m’a proposé une solution.» Le dossier a été bouclé il y a quelques jours seulement. Joël Nardin reste le propriétaire de l’ensemble et Daniel en devient le gérant.

Quelques changements seront apportés.

Article complet à retrouver dans le Haut Anjou du 19 janvier 2018

2 commentaires
  1. Clement Cerisier

    Excellente nouvelle ! Je viens moi même de reprendre un musée à Doué-la-Fontaine pour en empêcher la fermeture. La fermeture de la Petite Couère, que j'ai visité 7 ou 8 fois étant plus jeune, me chagrinait. Bravo à vous de permettre à ce site de continuer à exister.

  2. Girouette

    C est une excellente nouvelle pour le tourisme local qui reste quand même bien pauvre

Envoyer un commentaire