Lactalis prend la parole dans l'affaire des poudres de lait contaminées

17h23 - 11 janvier 2018 - par C.T
Lactalis prend la parole dans l'affaire des poudres de lait contaminées
L'usine Celia de Craon toujours au cœur d'une affaire sanitaire.

Michel Nalet, chargé de communication de Lactalis, a pris la parole dans l'affaire des lots de poudre de lait contaminées à la salmonellose.

Alors que la direction de Lactalis doit être reçue vendredi 12 janvier par le ministre de l'Economie, Michel Nalet a pris la parole lors d'un point presse ce jeudi 11 janvier en fin d'après-midi. Ce dernier a tout d'abord renouvelé ses excuses auprès des parents.

La direction de Lactalis reçue par le ministre de l'Economie

Il a ensuite bien admis que des lots sont contaminés : « nous avons constaté que des produits avaient été mis sur le marché alors qu'ils étaient contaminés ». Pourtant, dans leur communiqué de presse du 3 janvier, le leader mondial du lait expliquait : “Le groupe Lactalis peut rappeler que toutes les analyses faites en application des normes officielles jusqu'au rappel des produits ont confirmé une absence de salmonelle dans les produits” et plus loin “les deux seules analyses positives de traces de salmonelle (...) ont été révélées uniquement dans l'environnement et non dans les produits.”

«C'est un dossier très difficile pour notre Groupe»

Il a évoqué « un évenement grave (...) on n'a jamais vécu un événement de cette nature » et de plus tard de déclarer sur les retraits que cette contamination a occasionnés : « Je ne sais pas si un retrait d'une telle ampleur a déjà eu lieu dans notre industrie. (...) C'est un dossier très difficile pour notre groupe », a t-il admis.

Il a indiqué que Lactalis avait reçu pas moins de 58 000 appels téléphoniques de parents inquiets. «Nous nous devons de trouver une explication, c'est notre devoir, notre responsabilité. (...) Nous mettons tout en œuvre pour redémarrer l'activité de manière propre et cohérente. La qualité de nos produits est le point numéro 1. Il nous faudra regagner la confiance de nos clients.»

Et d'expliquer que « 6700 visites de collaborateurs-clients » ont eu lieu.

En revanche, Michel Nalet déclare « que le site de Craon est bien fermé depuis le 8 décembre au matin ». Mais il n'a pas mentionné que le pôle fromagerie, à côté et bien distinct il est vrai du pôle des poudres de lait, tourne toujours.

Il a également évoqué le fait que 70 à 80 salariés aient été redirigés vers d'autres sites.

Enfin, le chargé de communication a indiqué que la collecte de lait n'avait jamais cessé.

0 commentaires

Envoyer un commentaire